Cet imposant volume grand format, fruit du travail d’une dizaine d’experts, fait contraste
avec la modestie du contenu annoncé en couverture : une cinquantaine de fiches pratiques.
En réalité, il s’agit d’une sorte de vade-mecum abordant tous les aspects de la pratique professionnelle de l’expertise (bases de données, choix des termes de comparaison, responsabilité juridique, etc.) rapportés à près d’une quarantaine de types de
biens différents : maisons individuelles, logement social, châteaux, bureaux, hôtels, entrepôts, terrains à bâtir, vignes, étangs, friches industrielles, forêts, chasses, carrières, cliniques, tunnels, éoliennes… dans des contextes juridiques également différents (expropriation, redressement fiscal, biens sous bail, etc.).

Comme on le voit, on est très loin des approches théoriques, voire spéculatives, sur la formation des valeurs immobilières et foncières, alors même que les objets étudiés sont les mêmes.
On se prend alors à rêver de la richesse des débats qui mettraient autour d’une même table, les théoriciens et les praticiens… à moins que les pratiques professionnelles
de l’évaluation ne finissent par constituer l’un des facteurs, méconnus, de formation
de la valeur ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez rentrer votre nom ici