Séminaire-débat : 23-24 Mai 2019 à Lille – Appel à communication sur le foncier d’activités

organisé par Fonciers en débat en partenariat et avec le soutien de  l’Université de Lille et du CEREMA

0
185
© Sonia Guelton

« Stratégies foncières, négociations et montages opérationnels: les entreprises du 3ème millénaire face aux territoires»

 

Les discussions sur le foncier d’activités, destiné à accueillir l’immobilier d’entreprise, sont souvent dominées par la thématique de l’évincement des activités dites « productives » nécessitant de vastes emprises foncières, par des activités de service, voire du logement, capables de supporter des charges foncières plus élevées. Dans un contexte de numérisation et de financiarisation de l’économie, avec l’apparition de nouvelles formes d’entreprises et le développement d’activités intermédiaires ou d’appui, notamment logistiques, les stratégies de localisation évoluent, les besoins d’implantation se modifient. En quoi ces transformations modifient-elles les besoins fonciers, les rapports de force locaux et la façon de travailler des opérateurs ?

  • Quels nouveaux enjeux de localisation et besoins fonciers des entreprises, sous leurs formes évolutives, animées par des stratégies antagonistes? Comment s’articulent-elles avec les évolutions urbaines, dans l’hyper centre convoité des grandes villes ou dans le cœur délaissé d’autres villes petites et moyennes ?
  • Qui sont les partenaires associés dans ces choix ? Les nouveaux acteurs, financiarisés ou non, du foncier et de l’immobilier d’entreprise ? propriétaires fonciers, investisseurs, occupants d’un nouveau type… Quelles actions développent-ils ? Quelles alliances ou oppositions avec les entreprises d’envergures diverses et leurs représentations ?
  • Le maintien et le développement des activités productives est un enjeu métropolitain. Où en est-on de la prise en main de la compétence du foncier économique des intercommunalités, des Régions, avec les interférences de l’Etat ou de l’Union Européenne? quelles coopérations au-delà des frontières institutionnelles ? Pour quelles stratégies face aux exigences et aux temporalités des entreprises ? quelle pertinence des outils d’intervention et de régulation ?
  • Quels montages opérationnels dans un contexte de développement durable prônant la mixité et la smartisation des espaces ? De financiarisation toujours accrue ? Faut-il continuer à aménager des ZAE, avec ses implications dans la durée? Les baux de longue durée sont-ils une lubie d’experts ? Faut-il faire de la réserve foncière ?

Dans la lignée des séminaires organisés les années précédentes (Lyon, Lausanne, Grenoble) ce séminaire réunira des élus, des professionnels et des chercheurs, qui sont invités à proposer dès à présent des projets de contributions présentant des analyses innovantes ou des retours d’expérience. Les exposés des contributeurs s’appuieront sur un texte et/ou diaporama. Ils seront relayés par la suite dans La revue foncière qui rendront compte de l’ensemble des débats.

Pour contribuer aux discussions, adressez vos propositions en une page (thème, questions posées, principaux éléments d’argumentaires et terrains d’étude) avant le 8 avril 2019 par email à contact@fonciers-en-debat.com ou par courrier à l’association Fonciers en débat, 34 Avenue du Bel-Air, 94370 Sucy-en-Brie.

Autres informations et inscriptions à venir sur : www.revue-fonciere.com

Par ailleurs, il vous est également possible d’adhérer à l’association Fonciers en débat pour participer à ses travaux (voir : www.revue-fonciere.com/adhesion.pdf).

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez rentrer votre nom ici