Végétalisation des copropriétés, cas de Paris et de la petite couronne

Alors que les espaces urbanisés s’étendent, un nouveau phénomène social se développe d’année en année : l’intérêt porté par les citadins à y introduire des morceaux de nature. Y compris dans l’espace privé.

0
47
Potager avenue Jean Jaurès Paris XIXe. Le potager de cette copropriété se situe au troisième niveau de la cour, de même que les composteurs et l’espace de jeux des enfants. Le deuxième niveau est constitué de coursives fleuries et le premier niveau, en rez-de-chaussée, abrite deux ruches et est donc inaccessible aux habitants. © Charlotte Guenoux
Le besoin de nature des citadins La mise en place de projets de végétalisation dans les espaces privés permet aux citadins de s’investir durablement dans l’amélioration de leur cadre de vie et de ce fait de donner également une réponse aux enjeux d’ordre sociaux et non pas seulement environnementaux. Les habitants souhaitent un meilleur cadre […]
Pour voir cet article, veuillez vous abonner à la revue foncière .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez rentrer votre nom ici