Comment ventiler une cave sans ouverture ?

Il est très fréquent de rencontrer des problèmes d’humidité dans une cave, surtout si elle est sans ouverture. Dans ce cas, la ventilation de la cave devient capitale pour éviter des problèmes d’isolation. Il existe néanmoins plusieurs solutions pour ventiler une cave humide et chacune d’elle répond à des exigences bien précises. Découvrez notre guide pour en savoir davantage sur comment ventiler naturellement une cave.

La méthode naturelle pour ventiler une cave sans ouverture

Il est possible de ventiler une cave naturellement et pour ce faire, vous devrez créer des ouvertures dans votre cave. Cette technique est certainement la plus simple et elle permettra de renouveler l’air dans la cave. Pour la mettre en place, vous devez créer une ou plusieurs ouvertures à travers une ou plusieurs grilles d’aération. L’important dans cette méthode est que les ouvertures donnent sur l’extérieur, ce qui permettra à l’air humide présent dans la cave d’être expulsé grâce aux ouvertures naturelles qui ont été créées.

Avec la méthode de ventilation naturelle cave enterrée, vous n’aurez pas à réaliser de grosses dépenses. De plus, les travaux ne sont pas contraignants et ne sont pas contraires à la réglementation en vigueur. De même, ce système de ventilation n’est pas motorisé, ce qui veut dire qu’il n’émet pas de bruit.
En revanche, la méthode naturelle connaît quelques limites, notamment dans certaines régions peu humides. Ainsi, si vous habitez dans une zone très humide, la ventilation naturelle ne sera pas très efficace et votre cave fera toujours face au problème d’humidité.

La ventilation mécanique d’une cave sans ouverture

Afin de pallier aux limites de la méthode naturelle, la ventilation mécanique d’une cave sans ouverture est recommandée. Il existe deux types de ventilation mécanique, celle par insufflation et celle contrôlée par simple ou double-flux.

A lire également  Home staging : les indispensables pour transformer son intérieur

La ventilation mécanique par insufflation

Encore appelée VMI, la ventilation mécanique par insufflation est recommandée pour les caves ne disposant pas de fenêtres. Elle permet d’aérer une cave sans fenêtre à l’aide d’un ventilateur et d’une grille de ventilation. Dans ce système de ventilation, le ventilateur permet d’aspirer l’air frais provenant de l’extérieur, tandis que l’air humide de la cave est expulsé vers l’extérieur.

Le grand avantage de la VMI est sa durée de vie est d’au moins 20 ans. Il est aussi possible de l’associer à la ventilation naturelle, ce qui permet d’expulser naturellement l’air humide.

Mais ce système de ventilation s’accompagne de quelques contraintes, dont les entretiens réguliers tous les six mois. De plus, le remplacement du filtre est préconisé pour garantir le fonctionnement idéal du système. En optant pour la VMI, on peut également assister au phénomène de condensation qui se produit lorsque l’air chaud entre en contact avec l’air humide. Pour éviter ces différents aléas, il est conseillé d’installer une ventilation mécanique contrôlée.

La ventilation mécanique contrôlée

Elle se divise en deux types de système, la ventilation par simple flux et celle par double-flux.

La ventilation mécanique contrôlée par simple flux

La VMC ou la ventilation mécanique par simple flux peut aussi vous aider à faire face à l’humidité dans votre cave. Celle-ci consiste à faire entrer naturellement de l’air frais et sec dans la cave. À l’aide d’un appareil comme un climatiseur mobile silencieux, l’air chaud et humide de la cave est évacué vers l’extérieur.

L’avantage avec la VMC par simple flux est qu’elle peut être activée en continu ou lorsque l’humidité dans la cave atteint une limite fixée au préalable. De plus, la durée de vie d’un système de VMC par simple flux est d’au moins 20 ans. En revanche, il faut prévoir des entretiens réguliers pour assurer sa longévité et un bon fonctionnement.

La ventilation mécanique contrôlée par double-flux

Elle diffère légèrement de celle par simple flux en ce sens où les entrées et les sorties de l’air sont gérées mécaniquement. En effet, dans la VMC par double-flux, des conduits d’aération sont installés dans la cave à des endroits stratégiques, ce qui permet de mieux évacuer l’humidité d’une cave.

A lire également  Aménagement intérieur : quelles en sont les différentes phases ?

La VMC double-flux est le système de ventilation mécanique le plus avantageux et aussi le plus recommandé par les professionnels. En effet, la VMC double-flux est plus avantageuse, car il s’agit d’un système préchauffant. Concrètement, dans ce système, l’air extérieur est préchauffé au préalable, pour ensuite être injecté dans la cave. La VMC double-flux permet également de réaliser d’importantes économies à long terme. Cependant, son prix d’achat est plus élevé que celui de la VMC par simple flux et son installation est plus complexe à réaliser.

Recourir à un déshumidificateur d’air pour ventiler sa cave

Pour aérer une cave sans fenêtre, la ventilation mécanique à elle seule ne sera pas efficace à 100 %. En effet, la VMC ne parvient pas toujours à éliminer complètement l’humidité dans une cave. Dans ce cas, on assiste régulièrement au phénomène de condensation qui s’observe sur les murs de la cave. Pour y remédier, vous pouvez associer la VMC à une autre méthode d’absorption de l’humidité dans la cave. À cet effet, vous aurez certainement besoin d’un déshumidificateur d’air. Il s’agit d’un appareil performant qui vous permettra de déshumidifier une cave enterrée en collectant la condensation présente sur les murs.

Bien isoler votre cave pour la rendre étanche

Si toutes mesures proposées plus haut ne parviennent pas à ventiler efficacement votre cave, cela veut dire que le problème est à la source. En effet, avant de ventiler une cave sans ouverture, il faut d’abord penser à bien l’isoler. L’isolation d’une cave sans ouverture passe par les murs et le sol.

Au niveau des murs, il faut les déshumidifier et pour y arriver, vous pouvez les isoler en injectant une résine hydrophobe. Ce traitement s’effectue directement dans les capillarités des murs et s’opère après un diagnostic d’humidité complet. Celui-ci déterminera les causes de l’humidité dans votre cave.

Au niveau du sol, vous pouvez opter pour un revêtement de qualité qui permettra d’optimiser l’isolation de votre cave. Si le problème est plus profond, il est recommandé de procéder à un cuvelage du sous-sol. Cela permettra de rendre vos fondations étanches et ainsi votre cave sera mieux isolée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*