Investir dans un logement neuf avec le dispositif Pinel : ce qu’il faut retenir

La loi Pinel est un dispositif fiscal mis en place pour inciter les particuliers à investir dans l’immobilier neuf. Il permet à l’investisseur de bénéficier d’une réduction sur les impôts en contrepartie de l’achat d’un logement neuf. Il a également la chance d’acquérir un patrimoine pérenne, mieux préparer sa retraite et léguer un capital important à sa progéniture.

Cette initiative du gouvernement a pour principal objectif de pallier la pénurie de logements en France. Voici l’essentiel à retenir sur le sujet.

Logement neuf avec le dispositif Pinel : qui peut en profiter ?

Tant que vous payez vos impôts en France, vous êtes directement éligible aux avantages fiscaux de la loi Pinel. Toutefois, vous devez verser au moins 3 500 €/an aux caisses du contribuable. Vous pourrez ainsi prétendre à ce dispositif pour tous vos projets d’investissement dans le neuf.

D’autre part, pour profiter d’un investissement loi Pinel en Vendée par exemple, votre taux d’endettement doit être inférieur à 30 % de vos revenus. D’ailleurs, vous pouvez également investir en prévision d’une éventuelle hausse de votre imposition.

Quelles sont les étapes de l’investissement dans le neuf avec la loi Pinel ?

Pour investir avec la loi Pinel, vous devez trouver un logement neuf adéquat. Celui-ci doit remplir des critères géographiques, de typologie, de coût d’acquisition et de normes environnementales prédéfinis par la loi.

Ensuite, vous devez financer votre projet, une étape clé qui a une grande influence sur sa rentabilité. Après quoi, vous concluez l’achat de votre logement suite à la signature d’un acte notarial, preuve officielle de l’acquisition du bien.

L’étape suivante consiste à signer des contrats avec des locataires éligibles, régulariser les charges, gérer les quittances, etc. Enfin, il ne vous reste qu’à déclarer vos impôts aux services concernés et remplir les formulaires appropriés. Après cette phase, vous pouvez commencer à profiter des avantages fiscaux de la loi Pinel.

A lire également  Investir dans l'immobilier locatif : Comment minimiser les risques

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*