Artisans du bâtiment : des ministres rassurants mais pas encore convaincants

Les ministres de la transition écologique et du logement, Christophe Béchu et Guillaume Kasbarian, étaient invités au congrès de la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) le 12 avril 2024 à Paris. Ils ont abordé plusieurs sujets liés à l’activité de rénovation énergétique, tels que Ma prime rénov’, Mon accompagnateur rénov’, ou encore les relations avec l’Anah.

La transition écologique, un enjeu majeur pour les artisans du bâtiment

Christophe Béchu, ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, a souligné l’importance des entreprises artisanales du bâtiment dans la réussite de la transition écologique. Cependant, son discours n’a pas eu l’effet escompté auprès des professionnels présents. Il a affirmé vouloir associer pleinement les artisans du bâtiment à cette transition et prendre le temps nécessaire pour rendre Ma prime rénov’ crédible et protectrice.

Selon lui, ce dispositif souffre actuellement de sa complexité et il est nécessaire d’éliminer les irritants qui nuisent à son image. Le ministre a salué l’introduction du mono-geste dans Ma prime rénov’, qui devrait permettre de relancer le marché.

Simplification du dispositif RGE et groupements momentanés d’entreprises

Christophe Béchu a également évoqué la simplification du dispositif RGE (Reconnu garant de l’environnement), qui devrait passer par une validation des acquis de l’expérience et la mise en place d’un parcours de travaux redessiné avant la fin 2024.

Concernant les groupements momentanés d’entreprises, le ministre y voit un moyen de ne pas exclure les artisans pour des chantiers d’une certaine ampleur. Quant à la limitation de la sous-traitance, il assume pleinement l’arbitrage qu’il a pris.

Le ministre du logement confirme les engagements

Guillaume Kasbarian, ministre du logement, est intervenu plus tard lors du congrès de la Capeb et a confirmé les engagements pris par Christophe Béchu. Il a rappelé l’importance de soutenir les artisans du bâtiment dans leur rôle clé pour la transition écologique.

A lire également  UNIS (Union des Syndicats de l'Immobilier)

Malgré ces discours rassurants, il reste encore beaucoup à faire pour convaincre pleinement les artisans du bâtiment sur le terrain. Les prochains mois seront déterminants pour observer si les annonces faites lors de ce congrès se traduisent concrètement en actions favorables aux entreprises artisanales.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*