Assurance pour les dégâts des eaux

Les locataires sont souvent confrontés à des dégâts causés par les fuites ou les infiltrations d’eaux. Pour se protéger, il faut alors se souscrire auprès d’un assureur pour bénéficier des indemnisations prévues. L’assurance pour dégâts des eaux faisant partie de l’assurance habitation est alors obligatoire pour les locataires qui veulent louer un bien immobilier.

Les mesures à prendre en cas de dégât des eaux

Quand vous êtes confronté à des fuites ou des infiltrations d’eaux il fait suivre des démarches importantes pour ne pas aggraver la situation :

·      Sécurisation du logement

Dès que vous apercevez les premières gouttes d’eau, vous devriez penser à fermer le robinet principal de la maison, où l’eau arrive. Si vous êtes confronté à une inondation, assurez que le courant soit coupé pour ne pas risquer des électrocutions et des courts-circuits.

·      Recherche de l’origine des dégâts

Une fois que vous avez sécurisé votre maison et vos biens, il faut aller chercher d’où vient la fuite. Si la fuite vient d’une pièce voisine, il faut directement l’avertir. Si par ailleurs, la fuite provient d’une pièce inaccessible alors qu’une inondation persiste, vous pouvez appeler les pompiers pour résoudre le problème.

A lire également  Devis en ligne d'assurance habitation : quelle est son utilité ?

·      Réparation immédiate

Effectivement, une réparation immédiate serait la solution parfaite pour stopper la fuite et essayer de limiter les dégâts. Cependant, il faut essayer de garder le plus fidèle possible des preuves avant l’arrivée de l’assureur.

·      Prévenir l’assureur pour donner un constat

En cas de dégât des eaux et que vous avez souscrit à une assurance en tant que locataire, vous pouvez réclamer une indemnisation par rapport aux dégâts subis. La déclaration du sinistre doit se faire dans les 5 jours ouvrés suivants par courrier recommandé avec accusé de réception. Un expert de l’assurance sera alors désigné par l’assureur pour faire un constat des dégâts sur les lieux.

L’étape d’indemnisation

À partir du moment où l’expert juge que vous devriez bénéficier des indemnisations, vous devrez remplir un constat pour l’accepter à l’amiable. De ce fait, le règlement sur l’indemnisation interviendra selon les délais dans le contrat. Vous toucherez l’estimation donnée par l’expert de l’assureur.

Cependant, aucune loi n’oblige l’assureur de vous fournir le rapport d’expertise, mais vous pouviez quand même leur demander. Vous pouvez également engager un expert de votre côté pour estimer la valeur de l’indemnité. Si toutefois vous estimez que le montant de l’indemnité proposé par l’assureur est insuffisant, libre à vous de faire un recours auprès de celui-ci.

A lire également  Assurance prêt immobilier : guide pratique pour faire le bon choix

Les types de dégâts des eaux couverts par l’assurance habitation

Elle couvre en général les dégâts causés par les fuites d’eau, les ruptures de canalisation, les engorgements de gouttières. Toute action causée par l’eau peut alors être couverte comme les débordements des baignoires ou les renversements ainsi que les infiltrations par les toitures et les joints qui résultent de l’utilisation d’appareils sanitaires. Les dommages matériels couverts sont ceux qui font partie du bâtiment assuré et son contenu. Mais il se peut que des dommages et pertes immatériels doivent aussi être indemnisés par l’assureur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*