Chaudière à granulés : est-ce une bonne affaire ?

Pour un ménage, investir dans une chaudière à granulés n’est pas chose aisée. En effet, le coût d’acquisition de l’équipement est souvent conséquent, d’où la nécessité de calculer son retour sur investissement.

La comparaison de la rentabilité de la chaudière à granulés et la chaudière fioul

Jusqu’à présent, de nombreuses habitations se servent encore d’un chauffage au fioul. Au cours des dernières années, le prix de ce combustible ne cesse de s’accroître. De plus en plus de foyers recherchent une alternative au fioul afin d’alléger leur budget.

Certains foyers s’orientent vers des équipements fonctionnant avec d’autres combustibles fossiles. Toutefois, ce n’est pas une option intéressante. La meilleure alternative est de s’orienter vers une énergie renouvelable. Les chaudières à granulés constituent une excellente option. Ces équipements fonctionnent de manière simple et automatique.

Pour assurer le fonctionnement de la chaudière à granulés, il suffit de recourir à un combustible très bon marché. L’investissement en matière de combustible sera réduit en un court laps de temps.

A lire également  Que faire en cas de panne électrique : nos 5 conseils

Le coût de l’investissement pour l’acquisition d’une chaudière à granulés

Une étude a été menée par l’association Propellet France. Cette institution a effectué une comparaison entre les coûts d’une chaudière fioul ancienne (déjà en place), d’une nouvelle chaudière fioul à condensation et d’une chaudière à granulés de bois.

·        L’investissement en matériel

Pour une chaudière fioul ancienne, il n’est pas nécessaire de changer de matériel. L’équipement est déjà installé et fonctionne normalement. Avec une chaudière fioul rénovée, il faudra installer une chaudière fioul à condensation en remplacement de l’ancienne chaudière. Approximativement, le coût est d’environ 7 500 euros avec sa pose et les accessoires. En déduisant le montant de l’aide issue du crédit impôt et de certificat d’économie d’énergie CEE, il vous reste 6 500 euros à débourser.

Avec une chaudière à granulés, vous devrez vous acquitter de :

  • Son prix : 11 500 euros ;
  • Son silo textile : 2 000 euros ;
  • La pose et des accessoires : 2 000 euros.

En déduisant 2 245 euros (crédit impôt et CEE), vous aurez à payer en tout 13 075 euros.

·        Le coût des combustibles et leur éventuelle hausse

Pour le fioul, son prix peut s’accroître éventuellement de 8% en une année. Entre l’année 2007 et 2011, la hausse moyenne a été de 8,25 %. Le prix du granulé peut hypothétiquement augmenter de 5 %. Entre l’année 2007 et 2011, la hausse moyenne a été de 2,75 %.

A lire également  Quelle climatisation installer dans votre habitation ?

La chaudière à granulés : un équipement rentable sur le long terme

D’après les prévisions ci-dessus, la chaudière à granulés de bois est une alternative plus intéressante. Cet équipement est plus économique. Comparée à l’achat d’une chaudière à condensation fioul neuve, la chaudière à granulés est plus avantageuse. Son surcoût à l’achat va être amorti à compter de la cinquième année. Cet équipement offre un rapide retour sur investissement puisqu’il y a une grande différence de prix entre les deux combustibles.

Maintenir l’ancienne chaudière fioul n’est pas avantageux pour son utilisateur. Avec la chaudière à granulés bois, le surcoût est amorti à compter de la septième année. Certes, l’ancienne chaudière fioul ne requiert pas un investissement de départ, mais la dépense en combustible sera plus importante au fil des années. Le coût sera plus élevé que le prix de l’installation de la chaudière à granulés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*