Comment réussir un ravalement de façade ?

Salissures, pollution, mousse, moisissures avec toutes les taches laissées par les intempéries, la façade de la maison a toutes les raisons de faire grise mine. Et puisque réglementation oblige, cela impose des travaux de ravalement. Ravaler la façade d’une maison n’est pas une mince affaire. Il s’agit pourtant d’une étape qui ne doit pas être sous-estimée. Pourquoi ? Tout simplement, parce que c’est l’esthétisme et la structure de l’habitation qui sont remis en question.

En quoi consiste le ravalement d’une façade ?

Ravaler une façade consiste à la nettoyer, à la décaper, à la traiter, à la protéger, à la réparer et surtout à lui redonner une seconde jeunesse. Exposé en permanence à la pollution dans les grandes villes, aux déjections de volatiles un peu partout et au développement des mousses, la façade devient rapidement terne et vieillissante. Face à cela, c’est toute l’image et l’esthétique de l’habitation qui est remise en cause.

Également, la présence des fissures qui laissent passer les infiltrations d’eau peuvent dégrader et nuire à la solidité de la façade. Pour remettre tout cela en état, le ravalement de la façade reste le moyen le plus sûr et efficace. Procéder à un ravalement revalorise l’habitation tout en gardant son aspect originel.

A lire également  Écologie et rénovation intérieure : quel impact sur les entreprises du bâtiment ?

Une façade à ravaler : ce que dit la loi

Soumis aux agressions climatiques quotidiennes comme les pollutions, les intempéries, le vent, toute façade se doit d’être ravalée tous les dix ans. En tant que vitrine de votre maison et de votre quartier, vous devez impérativement prendre soin de votre façade. Autrement, vous risquez de vous faire rappeler à l’ordre par votre mairie.

Nécessitant des installations encombrantes et qui aveuglent la façade durant plusieurs jours, faire ravaler une façade peut être le cauchemar de tout propriétaire. Les travaux sont souvent de grande ampleur et très coûteux, mais c’est indispensable pour préserver la maison et surtout parce que la réglementation vous y oblige. Avant le démarrage de tous travaux, des autorisations et des déclarations doivent obligatoirement être déposées auprès de la mairie.

Réaliser un ravalement de façade : comment réussir ?

Se lancer dans des travaux de ravalement d’une façade commence par la détermination del’état général de la façade. En cas de présence de mousse, de moisissures ou de champignons, certains traitements doivent être effectués. L’utilisation d’un hydrofuge est généralement le traitement le plus adéquat.

Si le ravalement consiste à traiter les fissures ou les trous. Dans ce cas, il faudra procéder à un rebouchage des orifices avec un enduit, puis par l’application d’une sous-couche de fixation. Pour ce faire, vous devrez vous munir d’un grattoir, d’une meuleuse, d’un burin ou d’un marteau.

A lire également  Remplacer un volet roulant manuel par un volet roulant électrique

Le ravalement de la façade peut également vous amener à réaliser des travaux de peinture. C’est le cas lorsque le ravalement consiste à renouveler le crépi de la façade.

Ravaler une façade se résume donc à :

  • un simple nettoyage
  • une réfection des enduits, des peintures, des crépis
  • une réparation des murs
  • l’amélioration des isolations extérieures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*