Diagnostic Termites

Lorsqu’une personne conclut une promesse de vente ou effectue un achat d’un logement, il est nécessaire de vérifier si tous les diagnostics imposés par la loi ont été effectués. Il s’agit d’une procédure à laquelle ne peut déroger tout propriétaire qui se respecte. Mais quels sont ces différents diagnostics ?

Les différents diagnostics à effectuer par un propriétaire

Lorsqu’un acte de vente est signé, le nouveau propriétaire a le droit et doit réclamer auprès de l’ancien propriétaire le DDT. Le DDT ou Dossier de Diagnostic Technique est l’ensemble des différents diagnostics requis par la loi pour tous les propriétaires qui veulent mettre en vente leur maison ou appartement. En France, il existe 12 types de diagnostics obligatoires à réaliser :

  • Le diagnostic plomb
  • Le diagnostic gaz
  • Le diagnostic mérule
  • Le diagnostic de l’état des nuisances sonores
  • Le diagnostic assainissement non collectif
  • Le diagnostic amiante
  • Le diagnostic électricité
  • Le diagnostic termites
  • Le diagnostic état risques et pollution
  • Le diagnostic de performance énergétique
  • Le diagnostic technique de l’immeuble en copropriété
  • Le diagnostic métrage loi Carrez

Ces différents types de diagnostics sont à réaliser par tous les propriétaires souhaitant conclure une vente. Cela dans le but de permettre aux acheteurs, entre autres, d’avoir une confiance en ce qu’ils achètent. Cela permet également d’établir un état des lieux et d’en avertir le voisinage ainsi que les communautés et les autorités compétentes des différents risques présents sur le site.

A lire également  Diagnostic Risques Naturels et Technologiques (ERNT)

Le diagnostic termites

Parmi ces différents types de diagnostics, il y a notamment le diagnostic termites. Comme son nom l’indique, il porte surtout sur la présence des termites ou non au sein de la maison ou de l’appartement. Bien que ce diagnostic ne soit pas forcément obligatoire, il faut savoir qu’il existe des régions où le risque est présent. En effet, en fonction du climat et de la végétation présente dans certaines régions, il est tout à fait possible que des termites soient présents dans le foyer.

Il est de ce fait nécessaire et utile de passer par un diagnostic termites. Les nouveaux occupants doivent disposer de telles informations afin qu’ils puissent s’y préparer. De leur côté, les propriétaires devront également remplacer certains bois ou faire des traitements anti-termites pour que l’emménagement des nouveaux locataires se fasse sans difficulté, et surtout dans le cas où ces derniers ont des enfants de petits âges.

Coût et validité d’un diagnostic termites

Il est important de savoir que chaque diagnostic dispose d’une durée de validité en fonction de son type. Pour le cas du diagnostic termites par exemple, sa durée de validité est estimée à 6 mois maximum. En effet, ce dernier n’est à effectuer que si un arrêté préfectoral le demande. Dans le cas où un nouvel arrêté est publié au bout de ces six mois, le diagnostic devra être refait.

A lire également  L'expertise du marché local : un enjeu incontournable

En ce qui concerne le coût de cette opération, il faudra compter entre 50 et 200 €. Ce coût est à la charge du propriétaire et varie en fonction de la taille de l’habitation à diagnostiquer. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*