Investir dans l’immobilier pour défiscaliser

L’investissement immobilier représente une option intéressante. En effet, il permet de bénéficier d’une défiscalisation ou de réductions d’impôts. Pour profiter de tels avantages, il existe de nombreuses manières comme la loi Pinel, le déficit foncier, la loi Malraux, la SCPI fiscale et encore beaucoup d’autres.

Qu’est-ce qu’on entend par défiscalisation immobilière ?

L’investissement immobilier ne consiste pas uniquement à produire des bénéfices ou des revenus locatifs. Il existe de nombreuses possibilités permettant de réduire considérablement les impôts. Il est fréquent d’entendre un propriétaire dire qu’il paie trop de taxes pour sa propriété. Que vous ayez un apport ou non, bénéficier de ces avantages fiscaux est désormais possible. On parle notamment d’investir dans la pierre et de profiter de la défiscalisation.

Les différents moyens de défiscaliser dans un investissement immobilier

Dans le domaine de la défiscalisation, le tout est de trouver le bon dispositif qui vous convient. Afin de faire le bon choix, il est essentiel de définir votre profil et vos objectifs. Il faut savoir que chaque système possède ses atouts et ses limites.

  • La loi Pinel est l’un des dispositifs les plus connus dans ce domaine d’investissement. Si vous investissez dans un bâtiment neuf pour le louer, vous pouvez bénéficier d’un allègement d’impôt. En principe, elle dure au minimum 6 ans pour 12 %, 9 ans pour 18 % et 12 ans pour 21 %. Les conditions Pinels sont simples. Il ne faut pas que la valeur du bien dépasse 300000 euros et doive se trouver dans une région bien déterminée. Le bâtiment doit être neuf et doit répondre à la RT2012.
  • La loi Malraux quant à elle est destinée pour l’investissement dans les biens anciens qui ont besoin d’être réhabilités.  Avec ce dispositif, le montant de l’imposition est réduit en calculant le coût des travaux de réhabilitation. Il y aussi quelques modalités comme le coût des travaux estimés à 30 % pour les bâtiments qui se trouvent en zone protégée, en quartiers anciens dégradés et en quartiers conventionnés. 22 % pour les constructions situées dans un site patrimonial remarquable.
  • La loi Censi-Bouvard est un dispositif pour l’investissement locatif dans une résidence pour une durée de 9 ans au minimum. Elle vous permet de profiter d’une réduction de 11 % sur l’impôt sur le revenu, du coût hors taxe de votre investissement. Comme conditions, il est indispensable d’acquérir un bien dans une résidence service ou de tourisme constitué de bâtiments meublés. L’engagement doit durer au minimum 9 ans.
  • Il y a aussi le déficit foncier. Ce dernier donne la possibilité d’effacer une partie de vos revenus locatifs de vos impôts jusqu’à 10700 euros. Cependant, vous devez aussi respecter certaines conditions comme l’obligation de louer le bâtiment au moins 3 ans.
A lire également  Stratégie d'investissement immobilier : comment la définir ?

D’autres moyens de réduire vos impôts

Il existe d’autres possibilités si vous ne souhaitez pas recourir au crédit ou si l’acquisition d’un immobilier vous semble disproportionnée par rapport à vos revenus. Vous pouvez miser sur le crowdfunding immobilier pour mieux doser et mieux équilibrer votre investissement en fonction de votre situation patrimoniale. Il y a aussi la Pierre papier qui a l’avantage d’être plus accessible, un investissement mutualisé permet une cession des parts et ne présente aucune contrainte de gestion.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*