Étude de sol avant construction : que savoir ?

Parce qu’il existe un certain nombre d’éléments à vérifier avant une construction, il est important de n’omettre aucun détail. L’étude de sol figure parmi les étapes les plus cruciales afin d’évaluer la faisabilité du projet de construction. Toutefois, ce n’est pas une mission obligatoire, sauf pour certains cas bien précis.

L’utilité de l’étude de sol

Même si tout le monde n’est pas contraint de réaliser une étude de sol avant la construction, il est recommandé de passer par cette étape afin d’éviter les cas de sinistre. En effet, les fissures et les remontées d’eau sont généralement occasionnées par la fondation qui n’est pas adaptée à la nature du terrain. Mais avant tout, l’étude de sol permet de déterminer la faisabilité du projet. Voilà pourquoi il est possible que ce soit le vendeur qui le fasse. Ainsi, avant l’acquisition du terrain, l’acheteur saura déjà que le sol est propice à la construction.

Effectuer une étude de sol permet également de connaître les spécificités du sol. De cette manière, les éventuelles difficultés au moment de la construction peuvent être évitées. Grâce à cela, il sera beaucoup plus facile de définir le type de fondations adaptées ainsi que leur profondeur.

Les étapes à suivre pour mener à bien l’étude de sol

L’étude de sol peut être réalisée en 6 étapes bien distinctes. Il est important de savoir que c’est une opération qui doit être réalisée par un géotechnicien.

  • L’étude de sol s’entame par une étude des lieux.
  • Par la suite, il convient d’effectuer une reconnaissance visuelle.
  • Puis, il convient de mesurer la résistance du sol.
  • Après, il y a le calcul de frottement.
  • En outre, le forage pressiométrique doit aussi être réalisé.
  • Pour finir, il y a les tests en laboratoire.
A lire également  Appartement : rénover pour mieux louer

L’étude de sol est obligatoire dans certains cas

Pour une construction individuelle, l’étude de sol n’est pas une obligation. Seulement, dans les départements qui sont affectés par des risques particuliers, les constructeurs sont contraints de passer par cette étape avant d’entamer les travaux. Cela peut être une région affectée par le séisme, la présence de vide ou d’argiles gonflantes, le glissement de terrain, etc.

Dans le but de déterminer si l’étude de sol est obligatoire ou non dans votre région, il convient de s’informer auprès de la mairie avant la construction. Quoi qu’il en soit, dans les régions argileuses, l’étude de sol doit se faire en deux étapes, et c’est impératif.

Le moment opportun pour réaliser une étude de sol

Bien entendu, c’est toujours avant la construction que l’étude de terrain s’impose. Mais en fonction du projet à réaliser, cela peut être avant l’acquisition du terrain. Connaître les caractéristiques du terrain peut en effet être déterminant pour évaluer la faisabilité du projet.

Selon chaque région, et la nature de ses sols, les études de sol peuvent être nombreuses. Ce qui implique que seul un professionnel est en mesure de définir avec exactitude le moment idéal pour faire l’étude de sol. Il est donc essentiel de solliciter l’avis d’un expert en cas de doute.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*