Extension de maison : qu’en est-il du volet financier ?

Envie de gagner plus de mètres carrés habitables ? Vous souhaitez faire construire une extension de maison ? Surélévation du bâtiment afin d’ajouter un étage complet, mise en place d’une véranda, construction d’une extension attenante, aménagement des combles, aménagement du sous-sol… Autant d’options s’offrent à vous. Dans tous les cas, l’agrandissement de votre résidence requiert un investissement conséquent. C’est pourquoi, avant de sauter le pas, il est utile de faire le point sur le volet financier de votre projet.

Analysez les coûts du projet d’extension de maison

Le coût d’une extension de maison dépend d’un certain nombre de paramètres. On note en premier lieu la surface. En effet, plus elle est importante, plus son prix est élevé, et vice-versa. La catégorie dans laquelle s’inscrit l’extension que vous souhaitez faire construire a aussi un impact sur la note finale : surélévation, extension horizontale, extension en container, aménagement des combles, aménagement du sous-sol.

On cite par ailleurs :

  • les matériaux à utiliser (briques, parpaings, ossature bois, acier, béton cellulaire),
  • le recours à un architecte,
  • les finitions intérieures et extérieures,
  • le type de toiture à mettre en place (plate, monopente, à double pente…),
  • le nombre d’ouvertures et leur niveau de gamme,
  • l’électricité, la plomberie, le chauffage,
  • la préparation du terrain pour la pose d’une extension avec fondation,
  • le type de fondation (superficielle, semi-profonde, profonde)
  • la démolition d’un élément existant,
  • les travaux d’excavation, etc.

Pensez à parler de votre projet à plusieurs entreprises spécialisées afin que ces dernières puissent vous fournir une estimation précise de son coût total. Vous pourrez par la suite vous baser sur les estimations ainsi reçues pour évaluer le budget à allouer à votre projet d’extension de maison. Cependant, ne choisissez que les sociétés compétentes, justifiant de plusieurs années d’expérience, disposant de labels de qualité et ayant souscrit des assurances professionnelles. Au moment de l’analyse budgétaire, n’oubliez pas d’anticiper les dépenses imprévues.

Coûts projet d'extension de maison

Recherchez les options de financement

Pour financer votre projet d’extension de maison, plusieurs options s’offrent à vous.

A lire également  Placo hydrofuge

Le rachat de crédit

Si vous avez actuellement plusieurs crédits en cours, vos finances ne vous permettent pas certainement d’en contracter un autre. Notez que grâce au rachat de crédit, il vous est possible de restructurer votre budget, d’optimiser votre situation d’endettement et d’améliorer le montant de votre reste à vivre. Et le plus intéressant est que cette solution vous permet en plus de bénéficier d’une trésorerie d’appoint pour financer votre projet d’extension de maison.

Avant d’y avoir recours, faites une simulation de rachat de crédits en ligne pour évaluer la faisabilité de votre projet. Si le simulateur estime que vous êtes éligible au regroupement de créances, il vous donnera une indication sur votre nouvelle mensualité ainsi que le taux applicable. Le même outil vous informera par la même occasion de votre situation financière après l’opération, vous permettant ainsi de vous projeter facilement. Afin de pouvoir vous fournir une estimation aussi précise que rapide, le simulateur a besoin d’un certain nombre d’informations.

On cite notamment la nature de votre projet, votre statut d’emprunteur, vos revenus mensuels, le nombre de crédits (à la consommation, immobilier…) en cours de remboursement et le montant des mensualités à rembourser. À tout cela s’ajoute le montant de la trésorerie dont vous avez besoin dans le cadre du financement de vos travaux. Sachez qu’un simulateur de restructuration de dettes en ligne est entièrement gratuit et ne vous engage en rien.

Le rachat de crédit consiste à regrouper l’ensemble de vos prêts en cours en un prêt unique. Un organisme spécialisé les rachète auprès de vos créanciers, après que vous en avez fait la demande, en adressant à chacun le remboursement des montants dus. Il va par la suite regrouper au sein d’un seul contrat les créances rachetées. À la clé, vous n’avez plus qu’un seul crédit à rembourser à un créancier unique. Ses mensualités sont allégées, sa durée de remboursement rééchelonnée à votre guise et son taux revu à la baisse. Il a été constaté que l’opération vous permet de réduire jusqu’à 60 % vos mensualités.

On distingue deux types de rachat de crédit. Le premier est le rachat de prêt hypothécaire. Celui-ci prend en compte notamment les emprunts à la consommation, les prêts immobiliers et certaines dettes (factures impayées, retards d’impôts, découverts bancaires, pensions alimentaires). Le second est le rachat de crédit à la consommation qui ne concerne que les prêts à la consommation.

A lire également  Référé préventif

Financement extension de maison

Le prêt personnel

Variante du prêt à la consommation, le crédit personnel n’est pas affecté, c’est-à-dire qu’il n’est lié ni à une prestation ni à une acquisition spécifique. Il en découle que vous êtes en droit de l’utiliser, comme bon vous semble, les fonds qui vous sont prêtés, sans que vous ayez à justifier quoi que ce soit à votre banque. Vous pouvez ainsi en profiter pour faire face à toutes les dépenses liées à la construction de votre extension de maison, y compris les imprévus. Et si après la réception des travaux, il vous reste encore des liquidités, vous pourrez les affecter à d’autres projets personnels. À savoir que le prêt personnel est dans la majorité des cas est amortissable et est consenti à un taux ainsi qu’à des mensualités fixes. Sa durée de remboursement s’échelonne généralement entre 1 à 10 ans et son montant ne peut pas excéder 75 000 €.

Le crédit travaux

Le crédit travaux est souvent la première solution que les banques proposent à ceux qui veulent se lancer dans des travaux de rénovation. Il appartient aussi à la catégorie des prêts à la consommation, au même titre que du crédit personnel. Cependant, il est affecté à un projet précis. Vous pouvez le dédier à votre projet d’extension de maison. Dans le cadre d’un crédit travaux, vous êtes amené à signer deux contrats : l’un avec l’entreprise du bâtiment et l’autre avec votre banque. De fait, vous êtes contraint de vous faire parvenir à cette dernière les justificatifs (factures, devis…) qui prouvent que le capital emprunté est bel et bien affecté aux travaux prévus.

Comparativement au crédit personnel, un prêt affecté est plus facile à contracter tout en étant plus avantageux en termes de taux. Qui plus est, il peut automatiquement faire l’objet d’une abrogation en cas d’annulation de la prestation. Le fonctionnement d’un tel service financier est encadré par le Code de la consommation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*