Le lotisseur foncier, un professionnel immobilier indispensable

À l’instar de tous les professionnels de l’immobilier, le lotisseur foncier dispose également d’un rôle spécifique. Toutefois, bon nombre de personnes le confondent avec un promoteur immobilier. Si vous souhaitez construire une maison, le lotisseur est à votre disposition pour intervenir sur toutes les lignes. Quel est le métier d’un lotisseur foncier ?

Les conditions pour devenir lotisseur foncier

Il n’y a pas de formation spécifique dédiée au lotisseur. Cependant, un diplôme Master II en agencement financier vous permet d’entamer une carrière en tant que lotisseur foncier. Une personne avec une licence peut également exercer ce métier, sauf que ses connaissances sont limitées sur certains points.

Si vous continuez vos études et parvenez à terminer les deux années supplémentaires après l’obtention de votre licence, vous pouvez bénéficier de solides connaissances dans ce domaine. Vous découvrez ainsi d’autres modules sur le développement foncier, l’économie immobilière, la communication, etc.

En général, durant vos études pédagogiques, l’école vous demande de pratiquer vos acquis sur le terrain. Vous serez amené à effectuer des stages avec des professionnels, en vue de vous familiariser avec les pratiques immobilières. Durant le stage, vous pouvez poser les questions permettant de lancer votre carrière en tant que lotisseur foncier.

Les attributions du lotisseur foncier

La fonction principale du lotisseur foncier est d’acheter des terrains et de les revendre par lots. Cependant, entre ces deux phases, celui-ci doit assurer l’aménagement de ces terrains. Cette opération l’engage à rendre chaque lot en une surface constructible. En d’autres termes, le côté administratif et technique de la parcelle doit suivre les normes.

Concernant l’administration, avant de mettre en vente un lot, le lotisseur réunit tous les documents y afférents, notamment le permis de construire. Cela permet au futur propriétaire de construire légalement son logement, son bureau ou son bâtiment commercial.

A lire également  Investir dans une villa à l’Île Maurice : le bon plan défiscalisation

Au niveau technique, le lotisseur a l’obligation d’aménager chaque lot selon les normes. Les lots doivent être constructibles. Parmi ses fonctions, il s’occupe également de l’adduction d’eau et d’électricité. Le but est de transformer le terrain en un endroit habitable. Pour y parvenir, le lotisseur doit demander un permis d’aménager. La mise en vente des lots sera facile lorsque s’il accomplit bien sa mission.

Outre ces missions, le lotisseur prend également en charge tout ce qui est juridique. En effet, il assume quelques démarches administratives, comme la demande du permis d’aménager, la création du lotissement avec un géomètre et l’aménagement du lot une surface constructible légalement.

Les marchés dans l’aménagement foncier et le salaire d’un lotisseur foncier

En général, le lotisseur foncier intègre une entreprise spécialisée pour faire valoir ses compétences. Il peut choisir une société de promotion immobilière, une entreprise de gestion immobilière ou encore une entreprise spécialisée dans la construction de logements individuels. Certains lotisseurs travaillent dans les établissements bancaires.

  • Ainsi, si vous voulez exercer ce métier, vous devez avoir un dynamisme, un grand sens de responsabilité, mais surtout une grande disponibilité.
  • Une bonne condition physique est également bénéfique pour l’exercice de ce métier. Vous serez amené à vous mobiliser et à travailler sur le terrain.

Les lotisseurs ne travaillent pas également aux heures fixes. Elles varient en fonction de la disponibilité du client qui va visiter le lot. Ainsi votre emploi du temps dépend en grande partie de celui des acheteurs. S’il n’y a pas de visite, vous vous occupez des points administratifs.

Concernant le salaire d’un lotisseur foncier, si vous êtes un débutant qui entame votre première expérience, votre salaire est fixé à 2 000 euros par mois. Si vous avez déjà effectué ce métier, mais souhaitant changer de lieu travail, votre salaire brut avoisine les 3 500 euros.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*