Le taux d’assurance emprunteur : comment le calculer ?

Le taux d’assurance emprunteur détermine la contribution financière de l’emprunteur sur une année. Il varie selon le profil que possède l’emprunteur et les spécificités de la formule retenue. Ce paramètre est essentiel et il faut absolument bien le considérer au moment de contracter une assurance de crédit immobilier. Certes, la loi n’impose pas la souscription d’une assurance de prêt immobilier, cependant, les établissements bancaires acceptent difficilement de consentir un crédit sans une telle mesure de protection.
Dans cet article, nous verrons ensemble comment calculer le taux de l’assurance de prêt et quels sont les paramètres qui entrent en ligne de compte pour son calcul.

Qu’entendons-nous par taux d’assurance emprunteur ?

Lorsque un emprunteur décide de faire un prêt dans le but de financer un investissement dans un bien immobilier, son organisme bancairelui demandede contracter une assurance de prêt immobilier. En effet, ce dernier constitue une protection si jamais l’assuré se trouve dans une situation où il ne parvient plus à rembourser le prêt. Dans ce cas, la compagnie d’assurance se charge de continuer à rembourser les mensualités auprès de la banque en son nom.
Représenté en pourcentage, celui-ci indique la somme des apports annuels. Elle peut, dépendant du type de contrat, représenter un % du capital total initialement contracté ou du montant restant dû. Généralement, les contrats d’assurance collective offerts par les institutions bancaires établissent leur taux sur le montant emprunté de base, en revanche, les sociétés d’assurance externes établissent leur taux sur le capital restant dû.

En quoi le calcul du taux de l’assurance emprunteur est-il nécessaire ?

En souscrivant un crédit bancaire pour financer un projet immobilier, la somme afférente à l’assurance correspond à au moins 25 % du montant global de ce prêt, pouvant même aller jusqu’à son tiers.
En ayant connaissance de la somme accordée à l’assurance emprunteur, vous serez en mesure de prédire vos futures factures mensuelles et par conséquent de mieux gérer votre enveloppe budgétaire générale. En calculant le taux de votre assurance de prêt, vous pouvez par ailleurs juger si la recherche d’un contrat d’assurance plus intéressant sur le plan économique sans pour autant renoncer à certaines garanties s’avère utile.

A lire également  Assurance habitation responsabilité civile : tout savoir !

L’assurance de prêt : comment calculer son taux ?

Il faut savoir que le calcul d’une assurance de prêt est conditionné principalement par la nature du contrat. Ainsi, il est différent lorsqu’il est question d’une assurance collective présentée par une banque ou bien d’une assurance emprunteur individuelle.

Le calcul du taux d’assurance sur la base du crédit contracté

En calculant le taux d’assurance sur la base du capital souscrit, on constate que son pourcentage ne change pas tout au long de la validité du contrat. Pour évaluer les paiements mensuels, le taux d’assurance doit être multiplié par le capital emprunté, avant d’être divisé par 12. Grâce à cette méthode de calcul, le taux d’assurance demeure stable et inchangé tout au long de la période de remboursement du crédit.

Le calcul du taux d’assurance sur la base du montant restant dû

Avec cette méthode, la somme de la cotisation d’assurance évolue tous les ans au rythme du capital restant dû. Il est par ailleurs indispensable de considérer l’âge du bénéficiaire du prêt, qui entraîne au fur et à mesure une augmentation des risques relatifs à son profil, ce qui lui confère un taux évolutif.
Habituellement, les mensualités d’une assurance établie selon le présent modèle s’accroissent lors des toutes premières années de son remboursement compte tenu de l’âge de la personne qui emprunte. Après cela, dès que la plus grande moitié du crédit a été payée, la mensualité diminue fortement à mesure que la somme restant à rembourser baisse.

Les paramètres entrant en compte dans l’évaluation de votre cotisation d’assurance prêt

La détermination du montant de votre assurance de prêt immobilier est basée sur quatre critères :

  • votre situation médicale : compte tenu de votre âge et de vos problèmes de santé, votre assureur peut être amené à vous imposer une prime supplémentaire en raison des risques importants que vous encourez ;
  • votre métier : ça tient compte notamment des professions à risque ;
  • le capital assuré : plus celui-ci est conséquent, plus le coût de votre assurance de prêt sera important ;
  • Votre mode de vie.
A lire également  Assurance bris de glace

En fin de compte, le montant de votre assurance emprunteur constitue un pourcentage de 5 à 30 % du montant global de l’emprunt.

Souscrire à une assurance emprunteur pour rembourser le prêt immobilier même en cas d’invalidité

Vous souhaitez acheter un bien immobilier et pour cela vous devez emprunter une certaine somme d’argent. La première chose à faire est donc de rencontrer des banques et des organismes de prêt afin de trouver la meilleure offre. Généralement, pour les achats immobiliers, les emprunts immobiliers sont conséquents et le remboursement mensuel s’étale sur plusieurs années. A vous de trouver le meilleur taux d’intérêt. 

Mais une fois ce choix fait, il faut généralement souscrire à une assurance emprunteur. Elle n’est pas obligatoire, mais les banques la demandent toutefois souvent puisqu’il s’agit pour elles d’une assurance que le remboursement sera fait chaque mois. En effet, en cas d’invalidité ou de décès, l’assurance prend le relai et assure le remboursement du restant à payer. La banque est donc certaine de retrouver l’argent prêté dans son intégralité. 

La banque demande généralement à ce que la totalité de l’emprunt soit couverte dans l’assurance. 100% donc. A vous de voir comment répartir ce pourcentage. Vous pouvez mettre 100% sur l’un et 0% sur l’autre, voire même 100% sur les deux (on parle d’une assurance à plus de 100%). Vous pouvez tout connaître de l’assurance à 100% avec immobilier-danger.com

Ce site a pour but de vous épargner de longues recherches en vous expliquant clairement comment fonctionne ce système. Les erreurs communes sont mises en avant afin que vous ne les fassiez pas au moment de faire votre choix. Le but de l’assurance est aussi, et surtout, de vous aider à rembourser sereinement votre prêt. Si la banque est sûre de retrouver ses sous de son côté, du vôtre, vous savez que vous n’aurez aucun problème avec elle en cas d’incidents. Alors prenez toutes les informations indispensables, celles qu’il faut connaître, avant d’aller plus loin dans vos démarches. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*