Prix assurance emprunteur : à combien faut-il s’attendre ?

Quel est le prix d’une assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur est une protection nécessaire vis-à-vis des personnes qui ont subitement perdu leur travail ou qui ont fait face à une situation de décès. L’assurance emprunt les protège et protège leur famille financièrement parlant.

Cela revient à dire que, chaque année, les personnes devraient toucher une certaine somme si le risque que couvre l’assurance ne s’est pas matérialisée, ces revenus ne doivent se faire individuellement mais collectivement. Au cours de cet article, nous allons voir quel est le prix d’une assurance emprunteur.

En quoi consiste l’assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur concerne les prêts immobiliers et dans certains cas, les prêts à la consommation, cela représente un gage de sécurité pour les établissements prêteurs, pour vous, mais aussi pour votre famille en cas de :

  • Mort de l’un des membres de la famille ;
  • perte imprévue de travail ;
  • invalidité de la réception des données.

L’assurance se tient prête à tout rembourser ou bien à rembourser une partie des échéances des prêts. Dorénavant, vous pouvez choisir vous-même votre assureur et en changer. Lors d’une souscription à un prêt immobilier, la banque peut vous proposer l’assurance emprunteur à laquelle vous pouvez adhérer ou alors choisir d’autres compagnies d’assurance afin de vous assurer auprès d’un organisme que vous avez choisi.

Pendant les 12 premiers mois après la signature de votre contrat de prêt, la résiliation de votre contrat est possible à tout moment. Vous pouvez le résilier annuellement en respectant un délai de deux mois avant l’échéance. Cependant, un contrat d’assurance sera requis auprès de l’organisme de crédit stipulant un niveau de garantie équivalent.

A lire également  Assurance intempéries

Il est a noter que le changement d’assurance est une occasion de faire d’importantes économies sur votre contrat. En cas de décès, d’invalidité, d’arrêt de travail ou bien de perte de travail, toute une partie du prêt sera prise en charge par l’assureur. Le contrat d’assurance emprunteur comporte deux spécificités : celle de l’âge et celle de la garantie.

Comment s’organisent les co-emprunteurs ?

Lorsque le prêt immobilier est souscrit à plusieurs, il faut réfléchir à la garantie de l’assurance entre co-emprunteurs. Si chacun des emprunteurs assure la totalité de l’assurance emprunt, le coût de l’assurance s’élève.

S’il y a décès de l’un des co-emprunteurs, l’assurance s’occupera d’honorer la totalité du capital dû restant. La répartition des garanties entre co-emprunteurs se fait en fonction de leur statut financier.

Pour définir les modalités de votre assurance emprunteur et le montant de la cotisation de la garantie, un formulaire de votre état de santé conformément à votre âge doit être rempli accompagné du montant emprunté. Le questionnaire permet d’évaluer les risques liés à votre situation personnelle.

Si votre santé est à risque, vous bénéficierez de la convention Assurance Emprunteur avec un risque aggravé de santé, cette convention a pour fonction de rendre accessible les prêts et donc les assurances emprunts aux personnes ayant eu des problèmes de santé graves.

A lire également  Assurance bris de glace

Qu’en est-il des emprunteurs qui ne travaillent pas ?

Les emprunteurs qui ne travaillent pas peuvent à leur tour accéder aux garanties, ces garanties ne sont pas réglementées par le contrat, les contrats d’assurance emprunteur prennent en considération que certaines personnes peuvent arrêter de travailler de manière momentanée.

La garantie peut s’étendre sur plusieurs mois, même si l’emprunteur reste inactif. De ce fait, vous allez toujours recevoir la couverture du risque d’inaptitude à exercer un emploi. Il est important d’expliquer à votre préteur les véritables raisons qui font que vous ne travaillez pas : la prime de retraite ne vous convient peut-être pas dans votre ancien travail ou que vous êtes en train de faire face à des difficultés de santé. Si les raisons sont bonnes et bien justifiées, le préteur n’hésitera pas à continuer de vous assurer car c’est, en définitive, votre droit en tant qu’emprunteur d’être pris en charge.

Pour conclure, veuillez noter que si l’emprunteur refuse de vous accorder l’assurance alors que les raisons sont valables, vous avez le droit de remonter une protestation auprès de l’administration, vous allez pouvoir trouver toutes les informations nécessaires sur le site officiel de l’établissement, vous allez donc rédiger une lettre faisant part au responsable de la situation, votre dossier sera revu et réexaminé dans les plus brefs délais.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*