Les principaux atouts sur l’achat d’une vieille maison

Une maison se considère comme vieille ou ancienne lorsqu’elle fait l’objet d’une ou de plusieurs mutations. En effet, cela concerne un ou nombreux transferts de propriété. Au moment de son achat, elle peut être habitée ou non. Avant toute prise de décision, vous devez tout d’abord connaître les principaux avantages de cette option.

Les côtés positifs d’une vieille maison

Lorsque l’on envisage d’acheter une vieille maison, la première étape consiste à inspecter l’aspect visuel de la maison, dans son ensemble. Contrairement à l’achat d’une maison sur plan, vous avez la possibilité de la visiter, selon votre choix jusqu’aux petits détails. Cela vous permet davantage d’estimer les aménagements et les travaux nécessaires, tout en jugeant l’intérêt de chaque pièce et de chaque dépendance. Il est incontestable que l’achat d’une maison ancienne offre plus de sécurité par rapport à une maison sur plan. Comme elle existe déjà, vous n’aurez aucune surprise à attendre. Par ailleurs, les vieilles maisons se situent souvent dans des zones centrales et se distinguent par leur charme.

Les atouts économiques d’une vieille maison

Dans le cadre économique, l’achat d’une vieille maison aide à profiter des principaux avantages par rapport à la neuve. En principe, une vieille maison est 25 % moins chère que la neuve, pour la même prestation, notamment :

  • Le même type de maison
  • La même surface
  • Le même environnement

Par ailleurs, les vieilles maisons sont plus susceptibles d’une augmentation rapide de valeur. Souvent, c’est en raison de leur localisation dans des zones très convoitées. Lors de la réalisation des travaux de rénovation, on peut bénéficier de nombreux avantages sur les mesures étatiques, particulièrement la rénovation énergétique. Ils peuvent se financer par des aides ou bénéficier des réductions d’impôts.

A lire également  Pourquoi faire appel à un promoteur immobilier pour l'achat d'une maison ?

Les avantages fiscaux d’une maison ancienne

Certes, l’achat d’une vieille maison offre moins d’avantages fiscaux par rapport à la neuve. Néanmoins, il permet de profiter de certaines aides, lorsque l’on respecte les conditions d’attribution strictes. Il existe des prêts à taux zéro pour les maisons anciennes. Cependant, la réalisation des travaux est obligatoire et les aides représentent les 25 % de la facture totale. À l’égard du dispositif Pinel, il concerne particulièrement les investissements locatifs et peut s’appliquer davantage à une maison ancienne. Afin de profiter de cet avantage, la maison concernée doit requérir une réhabilitation afin de répondre aux différents critères de décence. De plus, il concerne tout aussi la transformation d’un local professionnel ou commercial en habitation.

Quelques éléments négatifs à savoir

Malgré tout cela, il est essentiel de savoir que l’achat d’une maison ancienne peut présenter quelques inconvénients par rapport à la neuve. En raison de son ancienneté, certaines sont plus susceptibles d’un passif qui risque de gonfler les frais, pendant leur acquisition. Lorsque les frais d’acquisition d’une nouvelle maison sont entre 2 et 3 %, il faut compter de 7 à 8 % pour une vieille maison. Il s’agit des droits d’enregistrement et du frais de notaire que l’on doit payer à la signature finale. Les charges risquent également d’être plus chères, en l’occurrence les travaux d’entretien et de performances énergétiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*