L’utilité d’un puits perdu

Pour éviter les difficultés liées à l’humidité et aux infiltrations au niveau des fondations, il peut être nécessaire de construire un puits d’infiltration, également appelé puits perdu. Vous avez besoin d’un moyen plus simple pour évacuer l’eau de pluie de votre maison ? Vous êtes curieux de savoir comment créer un puits d’infiltration ? Vous avez des inquiétudes quant au coût d’un puits d’infiltration ? Cette page

Qu’est-ce qu’un puits perdu ?

Avant de parler du coût d’un puits d’infiltration, il convient de mentionner ce qu’il comprend. Et pour cause : toutes les maisons n’ont pas besoin d’un puits d’infiltration, loin de là.

Le puits perdu n’est pas un forage classique puisqu’il vise à évacuer plutôt qu’à recueillir les eaux de pluie. Le puits perdu est une méthode d’évacuation des précipitations sur le périmètre d’une propriété et est particulièrement utile sur les sites imperméables qui ont tendance à absorber l’eau. Sur les terrains en pente, cette technique est également conseillée.

Un puits est un trou creusé dans le sol pour accéder à l’eau. Bien que cette expression soit encore utilisée par de nombreuses personnes, elle a été reclassée en « puits d’infiltration » Les puits d’évacuation des eaux de pluie fonctionnent désormais en s’infiltrant dans les couches poreuses de la surface de la terre, ce qui permet à l’eau de pluie de s’écouler rapidement et efficacement.

L’intérêt d’un puits perdu

Le puits perdu est un moyen de mieux gérer l’évacuation des eaux pluviales. Les risques de pénétration de l’eau sont réduits avec ce type d’aménagement du territoire.

Les infiltrations d’eau, l’érosion des fondations, les dommages aux caves, les problèmes d’humidité et d’autres problèmes peuvent tous être causés par un mauvais système de gestion des eaux pluviales. C’est généralement votre architecte ou votre constructeur de maison qui décidera si un puits d’infiltration est nécessaire ou non, une fois l’analyse du sol terminée. Notez que certaines juridictions interdisent ou limitent l’installation de puits d’infiltration.

Quel est le prix d’un puits perdu ?

Si vous n’avez aucune expérience en matière d’aménagement du territoire, la meilleure solution consiste à faire appel à une entreprise professionnelle pour construire le puits d’infiltration. Bien sûr, cela a un coût ! Le prix moyen d’un puits d’infiltration se situe entre 1000 et 3000 euros. L’étude de sol, l’excavation et la construction du puits d’infiltration sont toutes incluses dans ce budget.

Le coût d’un puits d’infiltration est déterminé par divers facteurs, notamment le type de sol, la surface totale de la propriété, le matériau utilisé, etc. Si vous voulez savoir précisément combien coûtera quelque chose, tout ce que vous pouvez faire est de comparer plusieurs devis de puits d’infiltration de différentes entreprises dans votre quartier.

Comment réaliser un puits perdu ?

Les puits d’infiltration sont assez compliqués à construire, et vous aurez besoin d’un excellent équipement d’aménagement du territoire. Pour construire vous-même un puits d’infiltration, suivez les étapes suivantes.

Les puisards sont interdits dans certaines régions en raison de leur impact négatif sur l’environnement, tandis que d’autres nécessitent des permis spéciaux. La construction d’un puisard est interdite dans toute zone où l’infiltration est réglementée.

A lire également  Porte de garage vitrée : les avantages de ce type de portes

Vous devez ensuite suivre les instructions d’installation de votre puits d’infiltration :

  • Il doit se trouver sur la partie inférieure de votre terrain.
  • Le fond du puits de pénétration de l’eau doit se trouver à au moins 2 mètres au-dessus de la nappe phréatique.
  • Pour éviter les dommages causés par les racines, il doit se trouver à au moins 3 mètres de tout arbre ou buisson.
  • Le puits ne doit pas être situé à moins de 1 000 pieds d’un système d’assainissement individuel.
  • Il doit être situé à au moins 5 m de toute construction humaine afin de ne pas provoquer de problèmes d’humidité dans les fondations.

Comment construire un puits d’infiltration ?

Une fois que vous êtes sûr que le projet fonctionnera sur votre terrain, un puisard doit être construit de la manière suivante :

  • L’eau est amenée à la surface et mélangée, et un pourcentage de celle-ci est renvoyé vers le bas à un rythme qui dépend du type de sol et du volume d’eau à traiter (généralement moins de 2 mètres).
  • Vous mettrez une couche épaisse de gravier (au moins 20 cm de profondeur) avec une porosité d’au moins 30%, ce qui facilitera le drainage.
  • Vous installez ensuite une dalle de béton perforée, des galets ou des matériaux en nid d’abeille dont la porosité est supérieure à 90 %.
  • Un film géotextile entourera l’ensemble de la structure, ce qui éloignera les mauvaises herbes tout en retenant certains minéraux. Pour sauvegarder l’ensemble, vous pouvez construire un sol en béton.
  • Il est essentiel d’entretenir régulièrement la fosse après sa création, en s’assurant qu’elle fonctionne correctement, en enlevant les déchets et en remplaçant le film géotextile si nécessaire.

Naturellement, la préparation d’un puits d’infiltration doit se faire méthodiquement, et il est bon de connaître la région avant de commencer les travaux. Si vous avez le moindre doute, il est généralement préférable de faire appel à un spécialiste du secteur.

Vous devez également vérifier que vous êtes en conformité avec toutes les exigences avant de construire un puits d’infiltration.

Combien de puits d’infiltration y a-t-il sur la propriété ?

Une maison moyenne contient entre 1 et 3 puits d’infiltration. Cependant, il n’est pas rare d’en trouver jusqu’à 10 par propriété.

Le nombre de puits dépend de divers facteurs : Il faut tenir compte du taux d’infiltration de l’eau, du volume d’eau à traiter, de la taille de la propriété, etc.

Pour les petites propriétés (jusqu’à 1 hectare), de un à trois puits sont suffisants. Pour les plus grandes, il peut en falloir jusqu’à 10.

En général, il est possible d’en réduire le nombre en améliorant votre système d’irrigation et en installant des tranchées d’infiltration pour irriguer de petites zones dans votre jardin.

Vous pouvez également avoir besoin de plusieurs puits si vous avez un puits peu profond ou si vous vivez dans une zone où le sol est pauvre.

Quelle est la profondeur des puits d’infiltration ?

La profondeur d’un puits d’infiltration varie en fonction de sa capacité et de son utilisation : environ 1 mètre pour les maisons où les gens ne passent pas beaucoup de temps à l’extérieur ; 2 mètres lorsqu’il y aura beaucoup de circulation sur le site ; et 3 mètres lorsqu’il y a beaucoup de végétation dans la zone.

Si vous devez traiter plus de 1 000 litres par jour, il faut alors installer au moins 20 cm de gravier au-dessus du fond du puits.

A lire également  Que rechercher lors de l'achat d'un coffre ou d'une armoire de jardin ?

Cette approche est nécessaire car les puits d’infiltration ne fonctionnent pas comme de simples baignoires : l’eau ne glisse pas vers le bas par la force et il sera essentiel de continuer à ajouter du gravier et des cailloux à cette fin ; Maintenir un entretien régulier ; en gardant votre puits libre de sédiments et d’impuretés, qui causeront des problèmes tels que l’anémie ou l’obstruction de votre système d’infiltration.

Pourquoi construire des puits d’infiltration ?

Sans aucun doute, ils rendent la vie plus facile. Non seulement ils sont excellents pour irriguer votre jardin mais ils jouent également un rôle bénéfique dans la nappe phréatique. Ils contribuent à rajeunir les rivières et les lacs en rétablissant des liens sains entre les eaux de surface et les eaux profondes (aquifères).

Selon des études menées sur 100 installations lysimétriques, il a été estimé que plus de 75 % des précipitations s’infiltrent dans le sol avec des puits d’infiltration naturels ; Sans tranchées et puits d’infiltration : 40 à 50 % des eaux de pluie s’écoulent directement vers les ruisseaux et les rivières (volumes accrus entraînant des problèmes d’érosion) ; Moins de 8 % sont filtrés par le sol ; Au lieu de cela, la plupart s’écoulent en surface sous forme d’écoulement en nappe ou d’écoulement concentré, augmentant les risques d’inondation ; Les puits d’infiltration jouent un rôle important dans la limitation des mauvaises odeurs provenant des fosses septiques. Cette odeur désagréable est causés par la décontamination des polluants (engrais, malathion, fumier).

Quel type de puits d’infiltration dois-je choisir ?

Il existe un certain nombre de sources que vous pouvez utiliser pour construire un puits d’infiltration simple. La méthode la plus simple consiste à acheter un système de puits d’infiltration préfabriqué. C’est facile mais aussi plus coûteux que de fabriquer son propre puits car cela nécessite des frais de transport et d’installation. Dans ce cas, vous devez contacter un professionnel pour en faire installer un sur votre site. Un cadre en acier galvanisé sera mis en place à l’endroit où le puits sera creusé ; le filtre à gravier sera ensuite posé ainsi que la membrane géotextile qui empêche la terre de s’infiltrer dans le gravier ; vient ensuite au moins 20 cm de du gravier et enfin le puits est terminé par une dalle de ciment.

Une deuxième option consiste à construire soi-même des puits d’infiltration : vous aurez besoin de gravier, d’une membrane géotextile et d’une pompe électrique (facultative) ; il existe de nombreux plans documentés pour la réalisation de puits d’infiltration sur des sites tels que instructables ou celui d’ich2o par exemple ; Parmi les autres options pour protéger votre maison, il y a l’installation de systèmes de récupération de l’eau de pluie ou la construction de bassins qui servent également de réservoirs souterrains ; la récupération de l’eau de pluie peut être utilisée à des fins d’irrigation (lavage des voitures, arrosage des jardins, etc.) mais elle peut également être appropriée pour l’eau potable.) mais elle peut aussi être appropriée pour l’eau potable. Si vous décidez de récupérer l’eau de pluie en transformant vos gouttières en canaux de collecte ou en achetant des récipients disponibles dans le commerce, vous devez alors si vous décidez de construire un étang, choisissez soigneusement son emplacement et, si possible, orientez-le vers le nord (pour éviter la prolifération des algues et l’ensoleillement excessif). Veillez également à construire une clôture autour de l’étang, car les animaux pourraient tomber dedans ou contaminer l’eau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*