Notre guide pour transformer un édifice en une maison passive

Grâce à sa conception spécifique et la sélection d’équipements particuliers, la maison passive est très prisée en ce moment. Il faut dire que grâce à cette option, il est possible de réduire sa consommation d’énergie. C’est pour cette raison que cette alternative vous intéresse beaucoup. Il est d’ailleurs possible de transformer un bâtiment classique en une maison passive. Même si c’est une tâche assez complexe, elle n’est pas impossible. À travers notre guide, vous allez pouvoir découvrir comment procéder afin de transformer votre construction en une maison passive.

Les critères d’une maison passive

Avant d’entamer votre projet de transformer votre maison passive. Il est recommandé de prendre connaissance des critères et des normes à respecter pour pouvoir dire d’une construction qu’elle est passive. Effectivement, si vous voulez que votre maison obtienne la certification de Passivhaus. Il faut vous assurer que :

  • La totalité des besoins en énergie primaire de votre logement avec les appareils électroménagers ne dépasse pas les 120 kWh/m2 l’année.
  • Les besoins en chauffage de votre résidence ou sa puissance de chauffe annuelle ne dépasse pas les 15 kWh/m2.
  • Votre bâtiment présente moins de 10 % d’heures de chauffe annuelles.
  • Le bien présente une étanchéité à l’air suffisante qui va garantir une bonne conservation de la chaleur.

Optimiser l’isolation de la maison

Pour garantir de transformer une construction en maison passive. Il est essentiel d’améliorer son isolation. Ceci afin de réduire au maximum la consommation d’énergie de la bâtisse. En effet, le principe de cette technique est de faire baisser considérablement les dépenses énergétiques d’une maison. Pour cela, vous allez optimiser l’isolation thermique de votre maison pour limiter la déperdition de la chaleur, mais aussi afin d’éliminer les ponts thermiques. Pour cela, vous allez donc bien isoler les murs, le sol, les fenêtres ainsi que le toit de la maison. Cette technique vous permet de supprimer les ponts thermiques dans votre maison. L’isolation des fenêtres doit d’ailleurs être réalisée avec le plus grand soin pour qu’elles entraînent 10 à 15 % de la déperdition de la chaleur dans une maison. Vous pouvez donc opter pour un triple vitrage pour limiter le transfert de chaleur par convection. Un autre moyen d’améliorer l’isolation thermique de votre maison pour qu’elle devienne passive. C’est la mise en place d’une ventilation double flux. De cette façon, vous pouvez réduire la condensation dans votre maison et y maintenir une température ambiante.

A lire également  Impact de l'écologie et rénovation intérieure sur les entreprises du bâtiment ?

Les matériaux à privilégier pour une maison passive

Le choix des matériaux que vous allez utiliser dans la construction et la rénovation de votre maison est aussi capital si vous voulez mettre en place une maison passive. Effectivement, vous devez vous assurer que ces matériaux pourront assurer une isolation optimisée de votre maison en toute saison. Cela afin de s’assurer que la température de votre maison soit bien stable toute l’année. Et cela en limitant au maximum votre utilisation du dispositif de chauffage classique en été comme en hiver. De ce fait, quand vous allez choisir les matériaux que vous allez utiliser pour rendre votre maison passive. Vous allez considérer ses performances d’isolation et son impact sur l’environnement. Pour les murs d’une maison passive, vous allez vous orienter vers le métal, le bois, le béton ou encore les briques et les parpaings. Vous allez par la suite associer la matière avec une bonne isolation par l’intérieur et par l’extérieur. Dans la liste des isolants, vous avez le chanvre, le liège, le lin ou encore le bois et la paille de chanvre. Vous pouvez ainsi éliminer les ponts thermiques tout en équilibrant la température de votre maison.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*