Obtenir un certificat de ramonage

Les propriétaires et les locataires d’un logement sont dans l’obligation de procéder au ramonage de leur conduit de fumée, de leur poêle à bois ou de leur cheminée. En effet, ce nettoyage est nécessaire afin de garantir la sécurité et la santé des occupants de la maison. Pour prouver que vous avez fait ramoner vos conduits, vous avez besoin d’un certificat de ramonage. Mais vous vous demandez si ce certificat est réellement obligatoire et qui peut vous le délivrer.

Le certificat de ramonage est obligatoire

Comme vous le savez, que vous soyez propriétaire ou locataire. Vous êtes tenu de réaliser le ramonage des conduits de votre cheminée ou de poêle à bois régulièrement. Ceci afin d’éliminer les dépôts et les suies qui peuvent s’accumuler sur les parois de ces conduits. Et ainsi assurer votre sécurité. C’est d’ailleurs une obligation imposée par la loi. De ce fait, le certificat de ramonage est également obligatoire. C’est en effet la garantie que le ramonage du conduit de votre poêle à bois ou de votre cheminée a été réalisé par un professionnel. Et donc que vous êtes bien en sécurité chez vous. C’est aussi un document obligatoire pour votre assurance habitation si vous voulez être assuré en cas d’accident causé par votre cheminée ou votre poêle à bois. En effet, la compagnie va vérifier que le sinistre n’est pas le résultat d’un défaut d’entretien de votre installation.

Obtenir un certificat de ramonage

Pour obtenir un certificat de ramonage, vous devez faire appel à un ramoneur professionnel pour le nettoyage dans les règles du conduit de votre poêle à bois, de votre cheminée ou encore de votre chauffage à gaz. Après son intervention, le ramoneur va délivrer un certificat de ramonage qui atteste que le conduit est bien vide dans toute sa longueur et qu’il est bien nettoyé. Le certificat fera également mention de la fréquence de l’entretien du conduit. Il est important de souligner que dans certains cas, le ramoneur professionnel peut refuser de vous délivrer le certificat de ramonage. De même, il peut refuser de réaliser pour vous le ramonage du conduit de votre chaudière, de votre cheminée ou de votre poêle à bois. Ce refus peut s’expliquer par le fait que :

  • Les conduits qui sont en place ne sont pas conformes aux normes en vigueur dans le domaine.
  • Le canal de votre installation n’est pas hermétique. Cela a d’ailleurs été révélé durant la réalisation du test de fumée.
  • Il y a trop d’écarts.
  • Il existe un non-respect du règlement.
A lire également  Faire construire sa maison aux environs de Cholet : bonne ou mauvaise idée ?

Dans tous les cas, le ramoneur va réaliser un rapport écrit des défauts qu’il a constatés au niveau de votre installation. Il devra aussi inscrire dans son rapport quelles sont les non-conformités qu’il a remarquées et quels sont les dommages que son intervention aurait pu causer. De cette manière, il pourra justifier son refus de réaliser l’entretien de votre conduit et de vous délivrer un certificat de ramonage.

La durée de validité d’un certificat de ramonage

Si le ramoneur ne remarque rien qui puisse empêcher la réalisation du nettoyage du conduit de votre cheminée ou de votre poêle à bois. Il va accomplir sa mission et à la fin, il vous délivrera le certificat de ramonage. Ce certificat de ramonage a d’ailleurs une durée de validité fixe. Pour le nettoyage annuel obligatoire du conduit de votre chaudière, de votre poêle à bois ou de votre cheminée. Le certificat de ramonage est valide pendant un an. Tandis que pour le ramonage bisannuel de vos conduits, le certificat de ramonage a une durée de validité de 6 mois.  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*