Quel entretien pour une chaudière gaz ?

Une chaudière est un appareil qui utilise du gaz naturel ou un combustible manufacturé pour produire de l’eau chaude. Elles constituent la source de chauffage domestique la plus courante en France. Comme toute pièce de machinerie complexe, elle nécessite un entretien pour continuer à fonctionner efficacement pendant de nombreuses années.

Nous commençons par déterminer si votre chaudière peut être qualifiée de « condamnée » ou de « fonctionnant correctement ». Si elle n’a pas été utilisée depuis plus de 2 ans, vous devez la faire enlever par un service d’élimination environnementale disponible dans votre région. Ne la jetez pas simplement à la poubelle !

Pour les appareils déjà utilisés, il existe plusieurs précautions à prendre pour s’assurer que tout fonctionne correctement pendant toute la durée de vie de l’appareil :

Nettoyez souvent le filtre à air. Nettoyez le réservoir d’eau chaude au moins deux fois par an. Inspectez chaque mois la veilleuse et le brûleur.

Ces précautions vous permettront de vous assurer que tout fonctionne correctement pendant longtemps !

Entretien des chaudières à gaz: les obligations du locataire et du propriétaire

Avec le temps, la chaudière a tendance à accumuler des saletés à l’intérieur de son élément. Il est important de la nettoyer régulièrement en utilisant des produits spécifiques.

Par exemple, si vous êtes locataire d’un appartement équipé d’un système de chauffage individuel, vous devez suivre certaines étapes :

Nettoyer le filtre à air une fois par semaine ou plus selon l’utilisation. Nettoyer le réservoir d’eau chaude au moins deux fois par an. Remplacez les tuyaux en plastique tous les cinq ans (les tuyaux résistants à la chaleur peuvent durer plus longtemps). Ne laissez jamais d’eau stagner dans les tuyaux pendant leur période de remplacement. Inspectez et nettoyez tous les tuyaux visibles chaque année, remplacez les valves si nécessaire.

Consultez votre manuel d’utilisation pour connaître les calendriers d’entretien qui vous permettront de vous assurer que tout fonctionne correctement pendant de nombreuses années !

S’il n’est pas respecté, vous pouvez avoird es problèmes coûteux :

  • fuite de gaz : dangereux et coûteux
  • éléments cassés : très coûteux
  • intoxication au monoxyde de carbone : mortelle et coûteuse.

Le locataire est responsable de tout l’entretien de l’équipement lorsqu’il s’agit d’une chaudière à gaz. Mais cela fait généralement partie d’un contrôle annuel effectué par un professionnel (électricien, chauffagiste…). Ce type d’intervention comprend souvent le remplacement des filtres, de la pompe, etc. Par ailleurs, si vous souhaitez changer vos radiateurs électriques dans une autre pièce parce que celui utilisé est en panne, nous vous conseillons vivement de ne pas le remplacer vous-même et de contacter une entreprise professionnelle. Il ne faut pas oublier que tout changement ou modification de l’installation électrique effectué sans avoir les qualifications nécessaires engage la responsabilité pénale.

Prévenir des risques d’intoxication et d’incendie

Il est important d’inspecter régulièrement la chaudière à gaz. Il faut répondre à certaines questions :

La veilleuse fonctionne-t-elle ?

Peut-on voir une flamme bleue ?

Y a-t-il des fuites dans le système (autour du brûleur, sur le circuit de chauffage, au niveau de chaque appareil) ? Si oui, peuvent-elles être facilement colmatées ou réparées ?

Si vous répondez non à ces questions, appelez un professionnel avant de faire venir quelqu’un pour le vérifier ! La sécurité de votre famille l’exige. Quelques centaines d’euros plus tard vous reviendront bien moins cher qu’un incendie ou une intoxication qui auraient pu être évités !

A lire également  Comment réussir les travaux de rénovation de son logement ?

Débranchez tous les appareils de leur alimentation électrique lorsque vous effectuez un entretien. Coupez toutes les arrivées de gaz avant de vérifier toutes les connexions et tous les appareils. Assurez-vous ensuite que tout fonctionne correctement. En cas de problème, appelez un professionnel.

L’entretien de la chaudière à gaz doit être programmé en fonction de votre utilisation et selon le calendrier fourni par votre fabricant ou votre installateur.

Qui doit payer l’entretien chaudière gaz ?

L’inspection et le nettoyage annuels de la chaudière sont à la charge du propriétaire. Si vous êtes locataire, c’est à votre propriétaire de couvrir ces frais.

L’entretien d’un système de chauffage individuel varie en fonction du type d’installation.

Dans le cas d’un système de chauffage central avec radiateurs ou d’un chauffage par le sol, si votre logement est équipé d’un ou de plusieurs de ces systèmes, cet entretien doit être organisé par votre propriétaire chaque année, car il aura une vue d’ensemble de toutes les installations de son logement et parce qu’il peut faire appel à une personne qui a l’expérience et les qualifications nécessaires pour ce type de travaux.

Si vous souhaitez effectuer quelques réglages (changement d’une vanne de radiateur), nous vous conseillons vivement de ne pas le faire vous-même et de vous adresser à une entreprise professionnelle spécialisée dans les copropriétés ou les logements individuels. Il faut rappeler que tout changement ou modification de l’installation électrique effectué sans les qualifications nécessaires engage la responsabilité pénale.

Dans le cas d’un système de chauffage individuel, vous devrez examiner votre chaudière et tous les appareils afin de vous assurer de leur bon fonctionnement. Vous pouvez également organiser une intervention chaque année avec un technicien qualifié pour effectuer l’entretien de vos équipements. Il doit effectuer un contrôle annuel pour s’assurer que tout fonctionne bien et fournir des filtres, des pompes, etc., si nécessaire pour un bon fonctionnement continu…

Qu’en est-il de l’entretien des chaudières à gaz ?

Une fois encore, cela dépend de la fréquence de votre utilisation :

si vous utilisez votre chaudière très fréquemment (plus de 35 heures par semaine), nous vous recommandons de faire appel à une entreprise professionnelle une fois tous les deux ans pour des contrôles et des réglages.

En revanche, si vous utilisez peu votre chaudière (moins de 15 heures par semaine), un contrôle annuel effectué par un technicien qualifié est suffisant.

Un simple contrôle visuel suffit généralement pour qu’un appareil à gaz soit considéré comme étant en parfait état de fonctionnement ou à remplacer. Si vous remarquez quelque chose d’inhabituel, faites appel à un professionnel immédiatement !

Les problèmes les plus courants à corriger sont les suivants :

s’il y a des bruits étranges provenant de la pompe… demandez à un expert. De même, si le manomètre indique une pression inférieure à celle que vous avez l’habitude de voir lors du chauffage après une vague de froid ou lors de la fermeture après une douche chaude Si vous avez des problèmes avec les piles, éteignez la chaudière et contactez un professionnel. Si vous avez une chaudière à allumage électrique ou électronique, ne l’utilisez jamais sans piles neuves.

Pourquoi vérifier la pression et pourquoi est-ce important ?

Cette fonction de votre chaudière contrôle l’alimentation en gaz de votre appareil et sa sécurité : en cas de défaillance, il peut y avoir une fuite de gaz dans la maison, ce qui mettrait la vie de chacun en danger ! Il est donc essentiel que cet équipement fonctionne correctement.

Si nécessaire, contactez une entreprise professionnelle qui pourra effectuer l’entretien annuel de vos vannes (vous aurez besoin de leurs autorisations) et s’assurer que tout fonctionne correctement…

A lire également  Mise aux normes d’une fosse septique

Que signifie l’intoxication au monoxyde de carbone ? Le monoxyde de carbone (CO) est parfois appelé  » le tueur silencieux  » car il an’a ni goût ni odeur, de sorte que les personnes touchées peuvent ignorer qu’elles sont empoisonnées. Le CO est un gaz incolore et inodore produit par la combustion de combustibles à base de carbone tels que le gaz, le pétrole, le bois, le charbon et d’autres combustibles solides.

Si un combustible brûle sans suffisamment d’oxygène pour produire du dioxyde de carbone (CO), il produira du monoxyde de carbone (CO) à la place…

Quelle est la cause du problème ? Les appareils de votre maison ont besoin d’air pour brûler correctement et produire de la chaleur pour l’eau chaude, la cuisine, etc. Si quelque chose bloque l’alimentation en air de votre appareil – comme un filtre sale – du CO peut s’accumuler. Ce phénomène peut être très dangereux si les gens le respirent car il nuit à la capacité des cellules sanguines à transporter l’oxygène dans le corps, empêchant ainsi les organes vitaux de se développer correctement.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes d’une intoxication au CO peuvent être similaires à ceux de la grippe, avec des maux de tête et des vomissements…

Comment puis-je prévenir une fuite de monoxyde de carbone ? Assurez-vous que vos appareils sont correctement installés et entretenus régulièrement…

Le professionnel chargé de l’entretien de votre chaudière doit vérifier le conduit de fumée avant chaque intervention afin de détecter toute obstruction éventuelle. Votre appareil à gaz doit également être équipé d’un avertisseur sonore de monoxyde de carbone. Il s’agit d’un système d’alerte précoce en cas de problème. S’il se déclenche, quittez immédiatement votre domicile et fermez toutes les portes derrière vous. N’y retournez pas avant que le problème ait été identifié et résolu par un technicien qualifié ! Il vaut toujours mieux être sûr que désolé !

Entretien chaudière gaz : quels sont les tarifs ?

Que dois-je savoir sur l’entretien annuel ? Il couvre : l’inspection et la vérification de toutes les pièces (radiateurs, corps de chauffe, conduit de fumée) ; le contrôle et le réglage…

Le tout pour 90 € TTC dans toute la France ; 110 € en Corse et à Monaco ! Un technicien se rendra à votre domicile et vous remettra un rapport à la fin de son intervention : tout doit être vérifié et réglé par un expert ! Vous pouvez également bénéficier de nombreux avantages dans le cadre d’une relation à long terme avec votre fournisseur. Notez qu’en cas de problème Il est conseillé d’appeler votre fournisseur de gaz avant toute autre entreprise, car il est le seul à pouvoir vous fournir une solution appropriée à temps !

Qu’en est-il des appareils plus anciens ? Pour les appareils plus anciens (plus de 20 ans), il est fortement recommandé de les faire entretenir par un professionnel qualifié au moins une fois par an. En cas de problème, demandez l’aide de votre fournisseur de gaz…

En cas de problème, il ne faut jamais hésiter à contacter votre fournisseur de gaz. Il pourra également vous indiquer si des pièces doivent être remplacées et si l’appareil doit être modernisé ou non. Votre plombier agréé disposera de toutes ces informations et prendra note de toutes les alertes identifiées lors de la visite – même celles relatives à la sécurité – afin que vous n’ayez pas à vous soucier de la sécurité de votre installation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*