Quelles sont les normes électriques dans les pièces humides ?

L’électricité et l’eau ne font pas bon ménage, et les mesures à prendre pour les installations électriques dans les salles d’eau sont strictes. Le but est d’éviter tout incident qui pourrait arriver dans cet espace présentant des risques. Aussi, les règles qui s’y rapportent ont donc été choisies en accord avec cela.

Comprendre les volumes et zones de sécurité

Pour bien assurer la sécurité au sein de votre salle de bain, l’espace y est subdivisé en volumes. Il en existe 4 différents :

  • Le volume 0, soit l’intérieur de la baignoire
  • Le volume 1, qui est l’espace juste au-dessus de la baignoire
  • Le volume 2, qui inclut l’espace autour de la baignoire, partant de 60cm de chaque côté
  • Le volume 3 étant ce qui reste

Les normes qui portent sur la sécurisation des salles vont évoquer les zones en les décrivant comme les volumes correspondants. C’est un consensus qui facilite la communication quand il s’agit de parler de sécurité électrique dans la salle de bain.

Les règles pour l’installation d’une prise électrique

La mise en place d’une prise électrique dans une salle d’eau est une action à faire avec précaution. Les risques portent principalement sur les possibilités d’éclaboussures d’eau, qui peuvent conduire à des courts-circuits. Les démarches à suivre commencent sur le compteur, soit l’installation de disjoncteurs qui soient dans les normes.

A lire également  Énergies renouvelables : des ressources inépuisables

Ensuite, pour ce qui est de la pose des prises elles-mêmes, il faut les placer dans le volume 3. Dans cette partie, les risques de projection d’eau sont des plus minimes, et vous ne risquez donc pas grand-chose. On peut difficilement dire la même chose pour les volumes 2 et inférieure.

La question de l’éclairage de la salle de bain

Les normes électriques pour la salle d’eau concernent également les types de luminaires qu’on peut utiliser dans cette zone. L’humidité ambiante peut nuire aux lampes si elles ne sont pas bien choisies. Notamment, vous devez prendre des mesures pour que l’éclairage puisse être bien étanche.

Le souci peut provenir de l’humidité qui est générée par la vapeur d’eau. Ensuite, il faut aussi que la lumière soit suffisamment puissante, car les besoins en éclairage dans cette zone vont être assez conséquents. L’emplacement de l’interrupteur doit être dans le volume 3 pour éviter tout incident.

Choisir un chauffage pour la salle de bain

Il est également avantageux d’installer un système de chauffage qui soit propre à la salle de bain. Pour que le tout soit bien dans les règles, vous devez choisir soit un radiateur électrique spécialement pour la salle de bain, soit un chauffage pour serviette. Le deuxième appareil va généralement tenir la fonction de chauffage en parallèle.

A lire également  Rénovation énergétique : quelles sont les priorités ?

Il est déconseillé d’utiliser des éléments de chauffage normaux dans cette zone. Le risque repose sur le fait que des appareils qui ne soient pas optimisés puissent ne pas bien tenir dans les conditions de cette zone. Avec des dispositifs adaptés, vous pouvez plus facilement bénéficier de performances qui soient à un seuil bien acceptable pour un usage quotidien du chauffage dans cette zone.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*