Qu’est que le diagnostic électrique pour location

Le diagnostic électrique est désormais obligatoire pendant la mise en location d’un bâtiment, peu importe sa nature. Il est alors important de s’informer sur les tenants et les aboutissants de ce type de diagnostic. Cela vous évitera le moindre souci tout au long de la mise en location de votre bien immobilier.

Le diagnostic électrique en général

En tant que propriétaire bailleur, vous avez l’obligation de fournir un résultat du diagnostic électrique avec le contrat de location. Ce document est obligatoire pour tous les bâtiments de plus de 15 ans avec les conditions suivantes :

  • Les logements collectifs localisés dans un immeuble collectif à partir du 1er juillet 2017. Le permis de construire doit être délivré avant le 1er janvier 1975 ;
  • Les autres logements à partir du 1er janvier 2018

Le document est alors obligatoire pour tous les logements sauf ceux qui servent de logements-foyers. Le diagnostic ne concerne pas non plus les parties communes des immeubles collectifs d’habitation. Le diagnostic concerne généralement les risques privatifs du logement ainsi que les dépendances.

A lire également  Expulser un locataire : les différentes démarches à prévoir !

Les points à considérer pendant la réalisation du diagnostic

Un diagnostic électrique concerne généralement l’état de votre installation avec les matériaux qui y sont branchés. Cela concerne alors l’appareil général de commande sans oublier son accessibilité. Il y a aussi le dispositif différentiel de sensibilité qui doit être liée aux conditions de mise à la terre.

Vient ensuite le dispositif de protection sur les intensités excessives. L’installation électrique dans un bâtiment avec une baignoire ou une douche est aussi à prendre en compte. Le diagnostic concerne en même temps les matériels électriques qui ne correspondent pas à l’usage. Les conducteurs sans protection mécaniques sont aussi à vérifier.

Confiez l’intervention à un professionnel qualifié

Il est primordial de confier la réalisation du diagnostic à un professionnel certifié. Il suffit de faire un tour sur la plateforme du ministère en charge de l’environnement pour consulter la liste. Un diagnostiqueur professionnel intervient généralement avec des équipements complets pour éviter un faux résultat. Vous pouvez aussi compter sur ses compétences pendant la réalisation du diagnostic.

Il est important d’engager un professionnel assuré pour se préparer à toutes les éventualités. Il doit aussi travailler en toute partialité et ne doit avoir aucun lien de nature pouvant impacter son travail. Cela est valable que ce soit avec le propriétaire ou avec son mandataire.

A lire également  L'entretien d'une chaudière à gaz naturel : aux frais de qui ?

La durée de validité du diagnostic électricité

Un diagnostic électrique peut être valide pendant 6 ans à partir de sa réalisation. Vous obtiendrez une attestation de conformité qui vous servira de preuve. Ce document peut être offert par un organisme agréé par le ministère en charge de l’énergie. Il faut noter que les frais concernant le diagnostic seront à votre charge en tant que bailleur.

Le résultat doit être fourni avec d’autres diagnostics ainsi que le contrat de bail. On peut alors évoquer le DPE (diagnostic de performance énergétique) et le diagnostic amiante. L’état de l’installation intérieur du gaz est aussi à fournir avec le diagnostic électrique. Il ne faut pas non plus négliger le CREP (constat de risque d’exposition au plomb.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*