Assurance vol et cambriolage

Quand on loue une maison, il faut penser à la sécuriser de l’intérieur plus qu’à l’extérieur. Le vol et le cambriolage sont deux événements qui peuvent survenir subitement, alors il faut toujours être prêt à toute éventualité. Pour se protéger davantage, il faut alors souscrire à des assurances plus spécifiques que l’assurance habitation.

Les événements couverts par l’assurance

Généralement l’assurance vol et cambriolage couvre les vols par effraction ou escalade des locaux, ou par utilisation de fausse clé, que ce soit une personne connue ou non. Le cambriolage est un cas typique. Si le vol a été effectué avec des menaces ou des violences, le locataire peut aussi bénéficier des indemnités de son assurance. Un autre cas de figure possible, c’est le vol effectué par les salariés de l’assuré. Une plainte doit alors être posée. Les actes de vandalisme peuvent alors être couverts dans ces cas-là.

La garantie vol et assurance fait partie de l’assurance habitation. Elle est toutefois non obligatoire pour les locataires ni pour les propriétaires. Dans la plupart du temps, les assurances habitation proposées par les assureurs incluent cette garantie même si le contenu peut varier d’un assureur à l’autre. Les conditions d’application et l’étendue du périmètre peuvent effectivement être différentes.

A lire également  Quel taux pour une assurance en crédit immobilier

Cependant, certains cas sont exclus de la garantie de vol. Par exemple, un vol commis par un membre de la famille de l’assuré ou un vol commis dans une dépendance séparée de l’habitation comme les caves ou les garages ne sont pas couverts. Les objets présents dans la cour ou les parties communes des immeubles sont également exclus.

Les biens couverts par l’assurance vol et cambriolage

Tous les biens qui se trouvent dans l’habitation et qui appartiennent aux locataires sont normalement couverts par l’assurance vol. Les meubles, les appareils ménagers, les linges et les vêtements tout comme les objets de valeur sont pris en charge. Les objets high-tech sont également protégés par cette garantie. Toutefois, tous ces biens sont couverts par l’assurance si vous les aviez déclarés au préalable lors de la souscription.

Les déclarations à faire et les indemnisations à percevoir

En cas de vol ou de cambriolage, l’assuré doit en effet faire des déclarations auprès des tiers concernés. À savoir la police ou la gendarmerie et l’assureur. Dans un premier temps, la victime doit porter plainte contre l’auteur ou contre X auprès d’un commissariat dans les 24 heures qui suivent le constat de vol. L’assurée dispose après de 2 jours ouvrés pour déclarer l’incident à son assureur. La déclaration peut se faire par tous les moyens disponibles pour assurer une bonne communication des faits.

A lire également  Assurance propriétaire non-occupant (PNO)

Les éléments suivants doivent figurer dans la déclaration adressée à l’assureur :

  • Coordonnées de l’assuré ou des victimes
  • Le numéro de contrat d’assurance
  • Les détails du sinistre, les dommages et les biens détruits et volés
  • Copie du récépissé de dépôt de plainte

Il faut également s’assurer que les éléments qui peuvent justifier l’existence et la valeur des biens soient présentés aux assureurs. Un devis de remise en état des lieux peut aussi être présenté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*