Audit énergétique copropriété

Avec la nécessité de réduire les dépenses énergétiques, certaines copropriétés sont dans l’obligation de réaliser un audit énergétique. De cette manière, les copropriétaires peuvent réaliser les travaux nécessaires pour conformer leur immeuble aux normes énergétiques en vigueur. Mais en quoi consiste exactement un audit énergétique copropriété et qui sont les copropriétés concernées par cette obligation ?

Ce que comprend l’audit énergétique

Grâce à un audit énergétique de copropriété, les copropriétaires d’un immeuble peuvent avoir une vision plus claire de la consommation énergétique de leur bâtiment. En effet, cet audit leur permet d’identifier les sources de gaspillages d’énergie de leur immeuble et les parties les plus coûteuses en énergie. Ce qui leur permettra de définir des points d’amélioration. Mais pour arriver à ces conclusions, l’audit doit être réalisé pour que les copropriétaires puissent accéder à des informations telles que :

  • La description des installations de chauffage et de refroidissement des parties communes et privatives. La description des équipements pour la production d’eau chaude, de l’éclairage et la ventilation.
  • L’estimation de la quantité d’énergie consommée chaque année par les équipements et les dépenses que cela engendre.
  • Le classement énergétique de l’immeuble et ses émissions de gaz à effets de serre. 
  • Les propositions de travaux en vue d’optimiser la consommation en énergie de l’immeuble.
  • Le rapport synthétique qui permettra aux copropriétaires d’évaluer la qualité de leur immeuble et de vérifier par la même occasion de la pertinence des propositions de travaux.
A lire également  L’importance d’un notaire dans le cadre des transactions immobilières

Il est important de souligner que l’audit énergétique de copropriété doit être réalisé par un professionnel.

Les bâtiments concernés par l’audit énergétique copropriété

Tous les bâtiments en copropriété ne sont pas concernés par l’audit énergétique copropriété. En effet, la loi a mis en place une liste des copropriétés tenues de réaliser cet audit. Ainsi, les copropriétaires qui comptent 50 lots ou plus dans la France métropolitaine doivent réaliser l’audit énergétique de leur copropriété. Ces copropriétés doivent être utilisées comme habitation et dont la date de dépôt de demande de permis de construire est antérieure au 1er juin 2001. Les copropriétaires qui disposent d’au moins un immeuble équipé d’une installation de chauffage ou de refroidissement collectifs qui dessert plus de 90 % des lots des bâtiments à usage d’habitation doivent aussi procéder à la réalisation de l’audit énergétique de leurs copropriétés. En général, tous les immeubles d’une copropriété doivent être audités. Mais si la copropriété comporte plusieurs immeubles accolés qui sont reliés à la même installation de chauffage ou de refroidissement. Un seul audit énergétique copropriété est suffisant pour toute la copropriété.

Le coût d’un audit énergétique copropriété

Le coût d’un audit énergétique en copropriété n’est pas fixé. Il varie en fonction de chaque bien à analyser. En effet, comme chaque copropriété présente ses particularités, l’audit ne sera pas le même. C’est pour cette raison que la tarification d’un audit énergétique en copropriété est calculée en fonction de la taille de la copropriété. Le nombre de lots principaux, le nombre des immeubles ainsi que la complexité de l’architecture de la copropriété influencent le coût de l’audit. Le type de systèmes énergétiques installés dans la copropriété a aussi une influence considérable sur le coût de l’audit. De ce fait, le prix d’un audit énergétique obligatoire en copropriété varie de 4 000 à 10 000 €.

A lire également  Les charges financières : les différents types de privilèges

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*