Chasse d’eau qui fuit : qui s’en charge locataire ou propriétaire ?

Chasse d’eau qui fuit : que doit faire le locataire ?

L’utilisation d’une chasse d’eau est très fréquente, et cela de manière quotidienne. Ainsi, on l’utilise au moins deux fois par jour et ça uniquement si vous vivez seul. De ce fait, cette dernière à force d’être utilisée de façon régulière, arrive à un certain moment où elle n’est plus fonctionnelle.

Quand vous êtes le propriétaire de votre maison, la question ne se pose même pas. Vous procédez à la réparation de celle-ci sans trop réfléchir. Mais quand vous êtes le locataire d’une habitation qui n’est pas la vôtre, une question vous vient très vite en tête : est-ce à vous de faire la réparation de celle-ci ?

Chasse d’eau qui fuit : qui doit s’en charger ?

Il existe un décret qui a été établi mentionnant tout ce que le locataire doit prendre en charge et réparer dans la maison qu’il a loué. En effet, tout ce qui touche aux réparations d’une location, celles-ci sont soigneusement listée dans un décret. Dans le cas où une réparation n’est pas mentionnée, elle est donc à la charge du propriétaire.

En ce qui concerne la réparation d’une chasse d’eau qui fuit, celle-ci doit être faite par le locataire. Ce dernier doit en assumer les frais comme c’est soigneusement écrit dans le décret des réparations locatives. Ce décret en question mentionne que le locataire doit faire le remplacement, et donc la réparation des flotteurs ainsi que les joints cloches des chasses d’eau. Mais aussi, des joints en général.

A lire également  Comment meubler un Airbnb ?

Toutefois, dans le cas où le locataire réussi à prouver que ceci est dû au matériel usé avec le temps, dans ce cas-là, c’est le propriétaire qui doit s’en charger. Il est évident que si les matériaux du logement souffrent d’usure au préalable en raison de leur utilisation par les anciens locataires, le propriétaire doit s’en charger et veiller à louer une habitation qui soit dans les normes.

Il s’agit d’une panne qu’on retrouve souvent dans une location. Et pour cause, une chasse d’eau et souvent sollicitée.

Chasse d’eau qui fuit : que doit faire le locataire ?

En tant que locataire, une fois avoir signé le contrat de location, vous êtes le responsable du logement que vous devez garder tel quel. C’est à dire en bon état. Ainsi, si vous avez un problème avec votre chasse d’eau et que celle-ci fuit, cela peut abîmer votre parquet, la peinture et vous souffrirez de la présence constante d’humidité.

Etant vous le locataire du logement, c’est à vous qu’incombe la mission de réparer cette fuite de chasse d’eau avant qu’elle ne fasse d’autres dégâts qui seront également à votre charge. Ainsi, si la fuite de la chasse d’eau n’a fait aucun dégât en plus dans le logement, le fait de réparer la fuite suffit simplement.

Sinon, dans le cas où vous avez remarqué d’autres dégâts liés à la chasse d’eau qui fuit, vous devez :

  • prendre la peine de tenir au courant le propriétaire de l’habitation que vous avez loué,
  • faire recours à un professionnel dans le domaine pour qu’il puisse arrêter la fuite de la chasse d’eau et procéder à sa réparation,
  • pour finir, prenez contact avec votre assurance habitation.

Votre assurance habitation pourra, selon votre contrat, rembourser la moitié ou bien la totalité des travaux qui ont été réalisés. Ceci en présentant les factures et en donnant des infos sur les dégâts. Une chasse d’eau qui fuit c’est aussi une surconsommation d’eau qui est importante. Dans ce cas-là, vous devez informer le propriétaire.

A lire également  Expulsion d'un locataire : comment se déroule-elle ?

Une fois les repartions effectuées, il suffit de se mettre en accord avec le propriétaire concernant les frais liés à la surconsommation d’eau.

Assurance habitation dans une location : comment négocier sa prime d’assurance ?

Lorsqu’il vit dans un logement qui n’est pas à lui, le locataire possède sa propre assurance habitation. En effet, dans un logement locatif, le propriétaire et le locataire ont deux assurances habitation à leur charge. Dans une éventualité, avant sa future location, un locataire doit négocier avec une compagnie d’assurance le montant de sa prime d’assurance.

C’est pourquoi, avant d’entamer les recherches, il faut se renseigner sur les différentes assurances sur le marché. Il existe des références nationales à l’image d’Allianz. En effet, le locataire peut se protéger contre tous les aléas sur son logement même s’il ne lui appartient pas. Car entre locataire et propriétaire, chacun à sa responsabilité en cas de sinistre.

Ainsi, pour négocier une très bonne assurance habitation, il ne faut pas négliger tous les détails entre la taille du logement, son année de construction, les derniers travaux réalisés. Par ailleurs, l’assuré peut envoyer le diagnostic immobilier réalisé avant son arrivée. En effet, ce rapport technique permet de donner des preuves concrètes à sa compagnie d’assurance sur les faiblesses et les points forts du logement en location. 

Dès lors, sur le contrat d’assurance, il faut être vigilant sur les garanties et la cohérence avec le montant de la prime d’assurance.

1 Commentaire

  1. Bonjour
    Je viens d’emménager et la chasse d’eau fuit déjà au bout de 2 jours !
    Je ne l’ai pas vu donc pas noté sur l’état des lieux
    Est-ce à moi de prendre en charges les frais de réparations ? Ou à mon propriétaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*