Comment défiscaliser ses revenus locatifs

Les taxes qui s’imposent sur le domaine de l’immobilier sont actuellement très élevées, et cela peut aller jusqu’à 62,20%. Comme c’est un taux assez important, cela risque de faire se désister tout potentiel investisseur dans ce domaine. Heureusement, il existe des moyens d’optimiser les taxes, et cela de manière légale.

Faire des travaux déductibles sur le bien

Une des façons de diminuer les taxes que vous avez à payer pour un bien donné est de procéder à des travaux déductibles sur le bien. Les travaux qui portent sur le bien incluent :

  • Une rénovation de celle-ci, en partie ou dans sa totalité
  • Une extension de la surface habitable
  • Une remise à niveau pour bien concorder aux normes immobilières, pour les biens anciens
  • Et bien d’autres

Cela peut faire l’affaire même s’il est question de travaux dont le but est d’élargir le bien. Les dépenses faites pour cela seront directement déduites des impôts fonciers qui vous incombent. Si les travaux coûtent plus cher que ce que vous devez en impôts, le reste peut être reporté sur les années suivantes.

A lire également  Guide sur la taxe foncière

Profiter de la loi Pinel sur l’immobilier neuf

Si vous comptez vous lancer dans l’investissement immobilier, mais que les taxes vous font rechigner, la loi Pinel est pour vous. Celle-ci porte sur les investissements dans les logements neufs à but locatifs. Si vous acquérez ou construisez une maison en vue de la louer, vous bénéficierez d’avantages fiscaux intéressants sur les 6, 9 ou 12 années qui suivent.

L’élément qui impacte sur la durée est essentiellement le temps pendant lequel vous envisagez de laisser votre bien à la location. C’est une des mesures prises par l’État justement pour rendre attrayant le fait d’investir dans les biens immobiliers neufs. Cette loi va  cependant concerner uniquement certaines zones.

Bénéficier d’une réduction avec la loi Cosse

Parmi les autres dispositifs fiscaux à votre disposition, il est possible de faire mention de la loi Cosse. Le but d’une telle loi est de rendre plus simple aux personnes avec de faibles revenus de trouver un logement. Il est possible pour les propriétaires fonciers de bénéficier de déductions fiscales via cela.

Dépendamment que les locataires répondent aux diverses conditions imposées, il est possible pour un propriétaire foncier d’avoir de 15% à 85% de déduction fiscale. C’est donc une option qui peut grandement vous éviter les grosses dépenses.

A lire également  Taxe habitation locataire : est-il dans l'obligation de la payer ?

Faire la location de votre bien en meublé

C’est une des manières intéressantes pour vous d’optimiser vos impôts, sans tomber dans l’illégalité. Lorsque vous faites la location d’un bien meublé, les revenus que vous en tirez ne comptent plus comme étant dans le domaine foncier. À la place, ils vont tomber dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux.

Les conditions fiscales pour ce genre de revenus sont différentes de celles dans le foncier. Aussi, la situation peut être bien plus clémente si vous décidez d’opter pour cette décision. En revanche, il ne faut pas perdre de vue les différentes implications pour louer un bien en meublé. Notamment, on peut évoquer les dépenses à faire pour meubler le bien en question.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*