Diagnostic Risques Naturels et Technologiques (ERNT)

Selon la loi, toute vente de maison ou d’appartement se doit d’être suivie de quelques procédures. Parmi elles figure notamment le Dossier de Diagnostic Technique ou DDT. Dans ces différents diagnostics obligatoires, un focus particulier est accordé à celui portant sur les risques naturels et technologiques ou ERNT.

Les différents risques naturels et technologiques

Lorsqu’une maison ou un appartement est mis en vente, le propriétaire est soumis à des obligations par la loi pour faire des diagnostics de la situation de l’habitation qu’il souhaite mettre en vente. Cette action est nécessaire pour permettre à l’acheteur de savoir dans quel genre d’endroit il va vivre et si ce dernier est sain et sécurisé. Parmi la longue liste des diagnostics à réaliser, il y a notamment celui concernant les risques naturels ainsi que technologiques. Mais quels sont ces types de risques ?

  • Pour les risques naturels, il y a :
    • Les avalanches
    • Les feux de forêts
    • Les inondations
    • Les tempêtes
    • Les séismes
    • Les éruptions volcaniques
    • Les mouvements de sol (affaissements)
  • Pour les risques technologiques, il y a :
    • La proximité des centrales nucléaires (surtout les ICPE classé Seveso)
    • La proximité des centres industriels
    • L’implantation d’antennes relais 4G/5G
    • Les barrages hydroélectriques
    • Les sites d’enfouissements de déchets nucléaires et/ou chimiques
A lire également  Logiciel gestion immobilière

L’utilité d’un ERNT

Il est toujours utile et important d’avoir en main ces différents types de diagnostics, dont notamment l’ERNT, avant de conclure tout type d’achat immobilier que ce soit. Dans le cas où l’habitation mise en vente se situe dans une zone à risque, il est important que les acheteurs en prennent connaissance de causes. Ils pourront ainsi décider de le prendre ou pas. Si certains risques naturels comme les tempêtes peuvent être fréquents dans certaines régions, celui des séismes et des inondations ne l’est pas.

Une personne censée ne fera pas l’achat sauf s’il le fait pour un autre investissement. La présence de certains risques peut également intervenir dans le prix de l’habitation mise en vente. Il serait parfaitement inutile de payer une maison à un prix très élevé si différents risques pouvaient s’y produire. Quant à la présence d’usine nucléaire ou chimique, l’importance se tourne surtout vers les personnes fragiles de fertilité ou encore celles élevant des enfants de bas âge. Les risques d’intoxications des enfants sont très élevés.

Durée de validité du diagnostic et prix

Lors de la signature du contrat de vente de la maison ou de l’appartement, le diagnostic Risques Naturels et Technologiques devra avoir une durée de validité minimum de 6 mois. En sus, ce document devra être suivi de différents autres documents à jour pour se justifier devant la loi.

A lire également  L’expertise immobilière : fonctionnement et techniques utilisées

En ce qui concerne le tarif du diagnostic, il peut se faire sur place ou à distance. Dans tous les cas, le prix moyen pour le réaliser serait de 15 €. Les différentes variantes comme l’emplacement de la maison ou les différentes zones à inspecter aux alentours contribuent à une variation du prix de ce diagnostic.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*