Les divers types de charges qui pèsent sur un agent commercial

Dans le secteur immobilier, un agent commercial constitue un mandataire indépendant qui se paye par la commission. Son rôle principal consiste à développer la clientèle et à vendre des biens ou des services de son commettant. Afin de pouvoir agir dans sa fonction, il existe certaines charges qui pèsent sur lui.

Les charges en fonction du statut juridique

Pour un débutant, le statut juridique le plus approprié est l’auto-entrepreneur. Pour démarrer ses activités, ce statut lui permet de commencer en tant qu’un agent de vente immobilier. Il lui permet une mise en place rapide, simple et à moindre charge sociale. En outre, il a également le droit de choisir le régime spécial, en s’inscrivant au RSAC (Registre Spécial des Agents Commerciaux). Il existe aussi d’autres statuts disponibles, en l’occurrence l’EIRL, qui ont l’avantage d’être illimités, en matière de ressources. Dans le cadre des charges de paie et de comptabilité, leur gestion est plus complexe. Il existe des statuts qui offrent des atouts salariaux et plus de liberté.

Les différentes charges sociales pour un auto-entrepreneur

Être un agent commercial indépendant nécessite l’application d’un pourcentage, permettant de calculer les cotisations de sécurité sociale. Cela se réfère sur son chiffre d’affaires réalisé, tout au long d’une période précise. Elle peut être mensuelle ou trimestrielle. En général, le taux de cotisation de sécurité sociale est de 22,9 % du chiffre d’affaires. Il s’agit d’un paquet qui se compose :

  • D’une assurance maternité et maladie
  • Des allocations journalières
  • D’une CSG/CRDS
  • D’une retraite de base
  • D’un régime de décès et d’invalidité
  • D’une pension complémentaire

D’autres charges sont les contributions complémentaires qui sont de 0,1 % du chiffre d’affaires et des taxes sur l’option de 2,2 %.

A lire également  Pourquoi embaucher un apprenti dans une entreprise du bâtiment ?

Les différentes formalités à suivre

Après l’inscription au registre d’agents commerciaux et le choix du statut juridique, l’agent commercial doit également choisir son organisme avec un accord. Le choix varie selon les affinités, mais elles sont généralement identiques. Pour être légal et capable de s’exercer dans ses activités, la signature d’un partenariat accord avec une agence immobilière est inévitable. Cette dernière doit disposer d’une carte de visite. Afin d’y parvenir, la détention d’un certificat préfectoral est obligatoire. C’est la principale pièce, lui permettant d’exercer comme un agent commercial, dans le domaine immobilier.

Les charges relatives à la mise en place d’un agent commercial

À la suite des étapes de formalités administratives, l’agent commercial doit procéder à la planification de sa mise en place. Il doit disposer d’un espace suffisant pour son travail, d’une ligne téléphonique dédiée à ses activités professionnelles et des matériels informatiques. Par conséquent, il existe différents frais notamment les coûts relatifs à l’installation de la ligne téléphonique et l’acquisition de matériel informatique. S’il choisit un local spécifique, le loyer, l’installation d’un compteur électrique et de la ligne téléphonique constituent des frais supplémentaires. Il existe notamment d’autres charges régulières, comme les factures de la communication, la carte de visite et les coûts relatifs à la publicité. En recrutant des salariés, les salaires et les frais relatifs sont tout aussi à prévoir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*