Les moyens les plus efficaces pour trouver un garant locatif

Pour un locataire, la principale étape à suivre constitue parfois la recherche d’un garant, lui permettant de louer un appartement. Un certain nombre d’agences ou des propriétaires l’exigent avant de pouvoir signer un contrat. Cela leur permet de garantir une situation précaire dans la prévention des risques d’impayés dans le cadre de la location.

La conviction d’un proche

L’un des moyens les plus faciles et les plus efficaces pour trouver un garant est de convaincre un proche pour se porter garant. Cela peut concerner un membre de la famille, un collègue ou un ami. De toute façon, il n’y a aucune règle en ce qui concerne la personne qui se porte garant dans la location immobilière. Cependant, il n’y a aucune raison d’hésiter à demander à une personne environnante. De préférence, le garant doit disposer des revenus suffisants pour la couverture du loyer. Afin d’augmenter sa chance, il est préférable d’opter pour quelqu’un qui touche le quadruple du loyer. D’autant plus, il doit avoir une situation stable.

Le recours à un garant payant

Désormais, il existe des garants payants que l’on peut proposer au propriétaire. Cela constitue une meilleure alternative pour les personnes qui ne disposent pas d’un garant physique. En effet, il s’agit d’un assureur qui peut garantir un locataire aux yeux de son propriétaire potentiel. En tant qu’une option payante, le locataire doit lui verser 3,5 % du loyer mensuel. Lors d’une incapacité à payer, il revient à l’assureur d’indemniser le propriétaire. Les principaux atouts sur cette option sont :

  • La sécurité dans le cadre du paiement si le locataire n’arrive pas à payer le loyer
  • Beaucoup plus de chances d’être éligible
  • La gratuité pour le propriétaire

La demande d’une caution Visale

L’État propose une caution par le biais de l’Action Logement que l’on nomme une garantie Visale. À l’aide d’un organisme spécialisé, elle permet de garantir un locataire pour la location d’un logement. Afin de profiter d’une éligibilité, le locataire ne doit pas avoir plus de 30 ans. Néanmoins, au-delà de 30 ans, le candidat doit être dans une situation précaire. Toutefois, elle est dédiée à tous les candidats qui touchent au-dessous de 1 500 € par mois. C’est une offre typique à ceux qui sont rejetés par l’assurance du loyer impayé et les garants payants susmentionnés. À part les situations précaires, cette option a la particularité d’être gratuite.

A lire également  Assurance habitation dégâts des eaux : quelle est son importance ?

Le choix d’une caution bancaire

Pour la plupart des locataires, la caution bancaire constitue un dernier choix, en raison des différentes contraintes y afférentes. En principe, cela nécessite le blocage d’une somme d’argent dans un compte. La majorité des locataires exigent une garantie de la durée de bail, à l’ordre d’un ou de deux ans de loyer. C’est une question de caution bancaire, en raison de la garantie portée par les banques pour le locataire. Toutefois, ce type de service est moins proposé par les banques et les agences. Le cas échéant, il faut souvent plusieurs semaines d’attente pour l’activation de la caution bancaire. Cela peut mener à l’échec de la location envisagée au locataire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*