Rénovation d’une maison abandonnée

S’approprier une maison abandonnée suscite l’intérêt de plus en plus de particuliers. Les raisons qui expliquent le choix peuvent être nombreuses et motivantes : le prix abordable, le charme de la maison, la situation géographique. Cela constitue en plus une solution économique. À la différence de la construction en neuf, les étapes à franchir sont moins importantes, mais reste un véritable parcours du combattant.

Redonner lumière à une maison abandonnée : les préalables

Une maison est considérée abandonnée si elle n’a pas été occupée pendant une longue période et présente un aspect de ruine. L’acquisition d’une maison abandonnée séduit de plus en plus de personnes même si cela implique parfois de lourds travaux. Bien avant de penser aux travaux à réaliser, il existe plusieurs démarches à suivre pour se procurer du bien immobilier abandonné.

Pour devenir le propriétaire légal,il est indispensable de s’enquérir de l’identité des propriétaires. Pour mener votre petite enquête, vous avez la possibilité de vous renseigner auprès du voisinage ou auprès du service du cadastre de la commune. Avant de demander une estimation du bien et procéder à l’achat, il est également important de connaître les raisons de l’abandon de l’habitation. Si tout est parfait, vous pouvez lancer la démarche administrative d’acquisition.

A lire également  Dimensions garage double : quelle taille pour un garage double ?

L’architecte professionnel à la rescousse

En jetant votre dévolu dans une maison à l’abandon, vous devez vous attendre à un grand chantier. Qui dit maison abandonnée à restaurer, dit plusieurs travaux à estimer. Pour rendre viable ce type de bien, il est nécessaire de demander l’avis d’un expert. Il appartient à ce dernier de déterminer l’étendue des dégâts et des travaux de restauration qui s’ensuivent.

L’architecte expert se chargera d’évaluer l’état des murs et des sols ainsi que de la toiture et de toutes les ouvertures. Au lieu de procéder à une démolition totale, il est préférable d’exploiter tout le charme et la structure de la maison en ruine. C’est d’ailleurs là que réside tout l’intérêt de miser sur ce type d’habitation. Pour éviter toutes déperditions thermiques, il faudra surtout insister sur les travaux d’isolation thermique, d’électricité, de plomberie à entreprendre. En fonction de l’état des lieux, l’architecte définit la faisabilité du projet et la viabilité du terrain.

Déterminer les travaux de rénovation à réaliser

Une fois ces étapes déterminées, il ne reste plus qu’à mettre sur pied les travaux de restauration de la maison en ruine. Le professionnel se chargera de planifier tous les travaux à réaliser. Pour offrir une seconde jeunesse à une maison abandonnée, plusieurs points doivent être soulevées, notamment :

  • la résistance de la structure de la maison
  • l’efficacité énergétique
  • l’état des charpentes et des boiseries
  • l’isolation intérieure et extérieure
  • le revête du sol
  • la rénovation des menuiseries
  • la mise en peinture des murs intérieurs et extérieurs
  • le système de chauffage et ventilation
  • l’électricité et la plomberie
A lire également  3 projets nécessitant une déclaration de travaux

Voilà une longue liste de travaux auxquels vous devez vous préparer pour mener à bien le projet de réhabilitation d’une maison abandonnée. N’oubliez pas que votre présence sur les lieux est indispensable tout au long de la restauration.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*