Contrat de location

Les contrats vont avoir plusieurs utilités, dont faire valoir les droits des parties concernées par un accord donné. Aussi, quand vous faites la location d’un bien immobilier, il est de mise de signer un contrat qui va servir pour assurer vos arrières, mais aussi ceux du propriétaire. Pour qu’un tel contrat joue efficacement son rôle, il doit respecter plusieurs règles.

Les principes de base du contrat de location

Dans un contrat de location, le propriétaire et le locataire vont être liés par un ensemble d’accords portant sur le bien. Ce document va contenir un de conditions auxquelles chaque côté consent. C’est une pratique commune, et bien qu’il soit possible de ne faire qu’un contrat verbal, il est préférable de le rendre officiel.

Quand un contrat est signé, vous avez une preuve des directives pour lesquelles votre propriétaire a accepté de respecter. Également, ce document est une preuve bien plus concrète, surtout si les démarches requises pour le légaliser ont été bien entamées. Ensuite, certaines règles régissent la rédaction en bonne et due forme d’un tel contrat.

A lire également  Logement étudiant

Le contenu d’un contrat de location

Un contrat de location va inclure un nombre d’informations qui vont porter sur le bien à louer, dont les éléments suivants :

  • Les noms du locataire et du propriétaire
  • La valeur du loyer qui a été fixé
  • La liste des biens présents en cas de location meublée
  • Etc.

Les clauses sur lesquelles les deux parties s’entendent sont également stipulées dans un tel document. En outre, les interactions entre un propriétaire et son locataire sont en effet régies par des lois spécifiques. De telles clauses doivent être conformes à de telles lois, autrement elles ne seront pas valides.

Faire appel à un notaire pour le contrat

C’est une pratique courante que de se tourner vers un notaire pour la rédaction d’un contrat de location. La présence de ce magistrat vous assure que les éléments indiqués dans le document correspondant sont bien en concordance avec les lois existantes. C’est un bon recours pour les personnes qui ne savent pas tellement comment rédiger un tel contrat.

Son assistance pour la rédaction du document n’est pas le seul intérêt qu’on a à se tourner vers le notaire. Il va également se charger de rendre ce contrat encore plus valide, en procédant à sa légalisation. C’est donc un bon recours afin de rendre ce document bien officiel.

A lire également  Les obligations du locataire : quelles sont-elles ?

La question de fin ou renouvellement du contrat

Un contrat de location va avoir une durée déterminée, et si un des deux côtés désire mettre fin au contrat avant l’heure, il doit le faire dans les formes. Par exemple, il y a une période de préavis pour ce qui est du choix d’un locataire de partir.

Si celui-ci peut mettre fin au contrat plutôt facilement, le propriétaire n’est en droit de le faire que dans certaines conditions. Cela implique le fait de décider d’y loger, ou bien de donner le logement à une personne de leur entourage. Si les droits de l’un ou l’autre ne sont pas respectés, cela peut finir devant les tribunaux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*