La taxe foncière sur les propriétés et les terrains

Si vous achetez une propriété en France en 2021, vous devez être conscient des coûts de fiscalité immobilière impliqués. Souvent, les taxes foncières françaises peuvent avoir un gros impact sur les budgets des gens. Ceci est important à savoir du point de vue de l’investissement immobilier, car ces coûts s’ajoutent au prix d’achat de la maison.

La base de la taxe foncière

Il s’agit d’une taxe foncière permanente qui est payable annuellement. La Taxe foncière est basée sur 50 pour cent de la « valeur cadastrale locative ». La valeur est calculée en multipliant le revenu par le taux fixé pour la commune concernée. En termes simples, la taxe foncière est calculée en fonction de la taille du mètre carré de votre propriété, multipliée par le taux d’évaluation local. Une chose à laquelle il faut faire attention est que le mètre carré de votre propriété peut ne pas être seulement votre espace de vie habitable, mais il pourrait inclure d’autres espaces avec un toit dessus. Par exemple, si vous ajoutez un porche, cela augmentera votre taxe foncière. De même, si vous construisez une grande cuisine d’été avec toit, cela pourrait également être pris en compte dans le calcul. La taxe foncière varie selon la ville et le village, mais pour une villa de 4 chambres, vous vous attendez à payer entre 1200 et 1600 € par an. Il est possible de payer la taxe foncière en plusieurs versements plutôt qu’en un seul versement.

A lire également  Taxe habitation locataire : est-il dans l'obligation de la payer ?

Les taxes foncières françaises : TFPB et TFPNB

En France, il existe deux principaux impôts fonciers à payer pour les achats de nouvelles constructions. Au total, ces taxes s’élèvent à un peu plus de 20 % de la valeur du bien. Voici les deux taxes foncières dans le régime fiscal françaises :

  • La taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) : Les propriétaires ou usufruitiers sont soumis à la TFPB au 1er janvier d’un logement. Même si le propriétaire loue le bien à un locataire, il est toujours imposable à ce type de taxe.
  • La taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) : Le propriétaire ou l’usufruitier d’un terrain est aussi soumis à la TFPNB. Elle s’applique au 1er janvier de l’année d’imposition. Ce type de taxe est encaissée par la collectivité territoriale.

Le paiement de la taxe foncière

Celle-ci est payée par le propriétaire du bien au 1er janvier. Elle se divise en deux parties : La taxe sur l’immeuble basée sur 50 % de la valeur locative notionnelle et la taxe sur le terrain basé sur 20 % de la valeur locative, et multipliée par le taux de taxe fixé dans la localité. Avec les deux taxes, il peut y avoir des exceptions et des déductions. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*