Parcelle cadastrale : comment connaître sa surface ?

Il est important de connaître la superficie de votre parcelle cadastrale si vous souhaitez vendre votre terrain. Cela vous permet de préparer votre vente de la meilleure façon. Voici quelques conseils pour vous aider à connaître la surface de votre parcelle de terrain.

Consulter le plan cadastral de la commune

Si vous êtes propriétaire, vous avez sûrement entendu parler de ce terme « plan cadastral ». Avant de déterminer ce qu’est la parcelle cadastrale, il est nécessaire de se rappeler ce qu’est le cadastre. Le cadastre est une base de données administrative enregistrée par l’État qui vise à recenser toutes les propriétés foncières en France. Sur la base de ces données, la parcelle cadastrale est appelée l’unité cadastrale dite « de base », c’est-à-dire une portion de terrain d’une même propriété. Au niveau de chaque commune, les parcelles cadastrales sont identifiées par un numéro unique et une lettre qui constitue la section que l’on appelle localité régionale. Les parcelles cadastrales sont alors visibles sur le plan cadastral détenu par la commune.

Délimiter votre terrain pour connaître la superficie de votre parcelle cadastrale

Il existe 3 types de zones cadastrales :

  • La zone cadastrale sans valeur légale ;
  • La zone d’arpentage, délimitée par la possession apparente du terrain qui est sans valeur légale;
  • La zone délimitée qui a la seule valeur légale

Le seul moyen de connaître la superficie de votre parcelle cadastrale avec précision et à valeur légale est donc de délimiter votre terrain. Pour cela, vous devez engager un géomètre. Cela est vivement recommandé dans le cadre d’une vente pour éviter les risques de litige. Sinon, vous pouvez simplement consulter la zone cadastrale sur le site geofoncier.fr, le site officiel des experts géomètres.

A lire également  Le permis de construire est-il indispensable avant le début des travaux ?

Faire appel à un géomètre pour faire une photogrammétrique de la parcelle cadastrale

Les principales différences entre les coins de parcelles terrestres et photogrammétriques sont la précision, le coût et le temps requis pour créer les coordonnées des coins de parcelle. Vous pouvez faire appel à un géomètre pour réaliser de l’arpentage par exemple. Les géomètres utilisent une station totale qui est un instrument optique monté sur trépied qui mesure les angles et les distances entre les coins des parcelles le long d’une limite de parcelle. Ils utilisent des récepteurs GPS qui localisent une position au sol en fonction des mesures de temps et de distance par rapport aux satellites qui sont en orbite au-dessus de la terre. Lorsque les coins des parcelles sont relevés à l’aide de la station totale ou de la technologie GPS, la précision des limites fixes résultant des coins des parcelles peut être calculée à quelques centimètres de leur position réelle.

L’arpentage aérien pour avoir une mesure précise d’une parcelle cadastrale

Cette technique est largement utilisée dans le monde entier pour créer des bases de données de limites cartographiques générales sur de très grandes portions de la surface de la Terre. Lorsque les coins des parcelles sont relevés à l’aide de la technologie photogrammétrique, leur précision résultante peut être calculée dans une plage de 5 centimètres à trois mètres, selon le niveau de précision de la carte photogrammétrique sous-jacente qui a été créée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*