Se faire indemniser grâce à l’assurance loyer impayé

Si vous souhaitez mettre en location votre maison, en tant que propriétaire vous devez connaître la garantie loyer impayé ou l’assurance loyer impayé. C’est une protection qui est en mesure de vous indemniser en cas d’absence de paiement de loyer. Pour en savoir plus sur cette assurance, on vous conseille de suivre ces quelques lignes. 

En savoir plus sur l’assurance loyer impayé

Afin de se prémunir des risques locatifs, un bailleur est conseillé de souscrire à une assurance loyer impayé. Comme son nom l’indique, la GLI est une garantie qui permet de rester couvert même en cas d’impayé. En effet, si votre locataire décide de ne pas payer le loyer, c’est à votre assurance loyer impayé de prendre le relais. Sachez que l’assurance loyer impayé est aussi en mesure de vous indemniser en cas de litiges avec votre locataire.

Il est aussi important de vous faire savoir que la GLI comporte bien d’autres garanties :

  • Les détériorations et dégradations 
  • Le départ prématuré du locataire
  • Les frais de procédure

En cas de dégradations ou de détériorations de la maison causées par le locataire, c’est l’assurance loyer impayé qui prend en charge tous les dommages. Lors de votre souscription, votre assureur va vous proposer une garantie qui couvre également le départ prématuré des locataires. Si vous avez décidé de miser sur cette assurance, vous continuez à recevoir un loyer même après le décès de votre locataire. Vous pouvez également opter pour cette garantie dans le but de prendre en compte les frais de contentieux en cas de procédure judiciaire.

Les conditions de l’assurance loyer impayé liées au locataire 

Bien avant de prendre rendez-vous chez votre compagnie d’assurance, sachez que ce ne sont pas tous les bailleurs qui peuvent bénéficier de cette assurance. Pour cela, vous devez prendre en compte quelques critères. Pour commencer, il y a les conditions liées au locataire. Essayez donc de vérifier la solvabilité de ce dernier. Vous devez réaliser cette vérification lors de la réception des pièces justificatives.

A lire également  Pourquoi peut-il etre interessant de faire appel a une conciergerie pour mettre son appartement en location via AirBnB ?

On vous recommande également de vous renseigner sur les capacités financières de votre locataire. Cela dans le but de savoir s’il est en mesure d’assumer ses dépenses. Prenez aussi le temps de vous renseigner sur la situation professionnelle de votre locataire. Souvent, ce sont les locataires titulaires d’un CDI qui sont acceptés par les compagnies d’assurance.

Les critères liés au bailleur

Ce ne sont pas tous les propriétaires qui peuvent bénéficier de cette garantie loyer impayé. Il en va de même pour le logement que vous souhaitez mettre en location. Concernant le loyer, celui-ci ne doit pas dépasser le tiers des revenus du locataire. Il ne doit pas non plus dépasser les 2 300 euros si vous souhaitez profiter de cette assurance loyer impayé. La maison en question doit également répondre aux normes de la location.

Un propriétaire qui a accepté de souscrire à une assurance loyer impayé n’est pas en mesure de demander une caution à son locataire. Grâce au GLI, vous pouvez résilier de plein droit le contrat de bail si votre locataire ne respecte pas ses obligations. Vous pouvez également miser sur la clause de solidarité. C’est une solution parfaite en cas de colocation. Cette assurance vous offre le droit de réclamer l’impayé à l’un des occupants au cas où les autres occupants ne peuvent pas payer le loyer.

Les dossiers nécessaires

Pour que votre compagnie d’assurance accepte votre demande, les conditions liées aux dossiers doivent également être prises en compte. En tant que propriétaire, vous devez réunir quelques documents. Pour commencer, il y a les dossiers relatifs au futur locataire, au bien et au propriétaire. Vous pouvez également demander à votre assureur de vous donner la liste des documents nécessaires.

Parmi les justificatifs que vous devez remettre à votre assureur, il y a le contrat de bail, vos documents d’identité, les documents d’identité du locataire, les états des lieux d’entrée dans le logement et l’attestation d’assurance habitation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*