Comment fixer le prix d’un terrain viabilisé ?

Vous êtes propriétaire d’un terrain constructible que vous souhaitez vendre ? Il est donc nécessaire de fixer un certain prix. Pourtant, vous ne savez à quel tarif vous allez vendre votre bien ? Pour éviter les mauvaises surprises, des critères sont à prendre en compte. Il existe également un seuil de prix à ne pas dépasser. Dans le but de vous éclaircir les idées, découvrez sur ce présent article tout ce dont vous devez savoir pour calculer le coût idéal pour votre terrain viabilisé.

Connaître ce que c’est réellement d’un terrain viabilisé

Avant de fixer le prix de votre terrain, il est d’une grande importance de connaître de quoi il s’agit réellement d’un terrain viabilisé. Ce dernier consiste à un terrain qui est entièrement constructible. Il est raccordé à l’ensemble des réseaux de la commune tels que :

  • L’eau
  • L’électricité
  • Le gaz
  • Le téléphone
  • L’assainissement des eaux usées

Un terrain dit viabilisé accède directement aux canalisations d’eau du réseau public. Il se peut qu’il dispose déjà d’un compteur d’eau. Il en est de même pour le réseau d’électricité. Le raccordement électrique dans la maison à construire n’implique pas beaucoup de travaux. En étant déjà connecté à ces divers réseaux, un terrain  viabilisé est un terrain prêt à bâtir et qui se trouve dans une zone constructible.

Les facteurs à tenir en compte dans la fixation du prix d’un terrain à bâtir

Pour fixer le prix d’un terrain viabilisé, il est indispensable de tenir compte de certains facteurs. Parmi les paramètres qui influencent son coût, il y a la taille de la commune ou de l’aire urbaine où se trouve  le terrain. Si ce dernier se trouve dans une commune à de nombreux habitants, son prix sera important.

A lire également  La nécessité du paiement des frais de négociation

La région où se trouve le terrain constructible fait également varier son prix. En effet, toutes les régions n’adoptent pas pour le même tarif, même avec des terrains de la même taille. La nature du sol et l’état du terrain influencent le coût de votre terrain viabilisé. Il est également d’une grande importance de tenir compte de  l’exposition, la forme et de la typologie du terrain.

Mesurer correctement le terrain : comment ?

La superficie est un paramètre indispensable pour fixer le prix correct d’un terrain. Il est donc nécessaire de le mesurer. Afin de connaître les dimensions exactes du terrain, il est nécessaire de vous référer au plan de bornage de celui-ci.

Ce dernier consiste à un document où vous pouvez trouver annexé à l’acte authentique de vente ou récupérer auprès d’un notaire qui a assisté à la vente du terrain. Vous pouvez également vous retourner auprès du notaire qui s’est chargé de l’enregistrement du plan de bornage du terrain. Le plan de bornage du terrain se récupère également auprès du service de la publicité foncière.

Seul un géomètre expert est capable de lire ce document. Il sait comment réaliser le recensement des limites séparatives de votre bien.

Estimer le prix de votre terrain viabilisé : comment ?

Comme un terrain viabilisé dispose déjà tous les réseaux nécessaires pour assurer le confort des occupants d’une maison, il présente une grande valeur. Pour éviter les mauvaises surprises, il est vivement recommandé de vous renseigner sur les prix auxquels sont vendus les terrains se trouvant dans l’entourage du vôtre. Pour faciliter la tâche, il vous est possible de consulter la base DVF concernant le prix de l’immobilier. De cette manière, il vous est possible d’observer les prix au m² des terrains appliqués durant quelques années précédentes. Cela va vous donner  un aperçu.

Pour vendre votre terrain viabilisé au bon prix, il est conseillé de passer par un professionnel du domaine. En plus de connaître le prix attribué  à ceci, il peut vous aider à accélérer la vente.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*