Comment vendre un terrain constructible/à bâtir ?

Vous souhaitez vendre votre terrain constructible/à bâtir ? C’est un processus qui peut prendre un peu plus de temps. Afin de vendre dans les meilleures conditions et dans les plus brefs délais, il est important de prendre en considération quelques étapes et quelques conditions.  

Consulter le PLU ou le Plan Local d’Urbanisme de votre région

Bien avant d’entamer la vente de votre terrain, vous devez commencer par consulter le Plan Local d’Urbanisme de votre région. Cette solution va vous permettre d’assurer votre acheteur du caractère constructible de votre terrain. Cette étape est importante, car le statut juridique d’une parcelle peut évoluer au fil des années. Seul le PLU de votre région vous permet de vérifier la faisabilité de votre projet de vente. C’est ce document qui va vous permettre de savoir si vous avez le droit de mettre en vente votre terrain ou si ce dernier est constructible. Si votre commune ne dispose pas de PLU, on vous recommande de vous référer au Règlement national d’urbanisme (RNU) de votre région.

Borner votre terrain tout en le mettant en valeur

Si vous êtes certains de la constructibilité de votre terrain, il est temps de faire appel à un géomètre professionnel dans le but de valider sa superficie. Si vous souhaitez mettre en vente un terrain qui est déjà isolé, vous n’êtes pas obligé de passer par cette étape. Mais, bien avant cette étape, prenez également le temps de mettre en valeur votre terrain. Cela pourrait vous aider à attirer l’attention de vos futurs acheteurs. Pour cela, faites en sorte de prendre soin de la forme et de la topographie de votre terrain. Profitez de cette occasion pour stabiliser le chemin d’accès.

A lire également  Vendre sa maison grâce à la visite virtuelle

Viabiliser votre terrain

Afin de vous aider à vendre plus rapidement votre terrain, on vous recommande de ne pas oublier sa viabilité. C’est une étape qui n’est pas obligatoire. Cependant, elle est nécessaire afin de susciter l’intérêt de vos futurs acheteurs.  Pour cela, vous devez faire en sorte que votre terrain ait accès :

  • À l’eau
  • À l’électricité
  • Au téléphone

La réalisation de cette étape peut vous coûter entre 5 000 euros à 15 000 euros. Cela dépend des travaux à réaliser. Rassurez-vous, cette opération est tout à fait rentable. Elle vous offre une occasion de vendre plus rapidement et plus efficacement votre terrain.

Déterminer la valeur de votre terrain

L’étape suivante est de déterminer la valeur de votre terrain. Si vous pensez que vous n’avez pas les compétences nécessaires pour la réalisation de cette opération, rien ne vous empêche de demander l’aide d’un expert tel qu’un notaire, un agent immobilier ou encore un expert foncier. Pour réaliser cette étape, le professionnel doit prendre en compte différents éléments comme la constructibilité, la viabilité du terrain, la présence éventuelle de servitudes, la forme du terrain et l’environnement. Une fois que c’est fait, vous pouvez commencer l’estimation des différentes offres.

Rédiger votre annonce

Et pour finir, vous pouvez rédiger l’annonce de votre annonce immobilière. Pour attirer encore plus d’acheteurs, on vous recommande de miser sur une annonce avec une belle photo. Prenez donc des photos de votre terrain. Encore une fois, vous pouvez compter sur l’aide d’un professionnel pour prendre vos photos. Pour ce qui est de la rédaction de votre annonce, le mieux c’est de bien décrire le terrain et son environnement.

Il serait aussi important de mentionner dans votre annonce les atouts de votre terrain. La superficie, le prix ainsi que l’accessibilité doivent y être mentionnés. Sachez que vous pouvez toujours demander l’aide d’un expert afin de vous aider à rédiger votre annonce immobilière.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*