La vente à réméré : pour qui ? Quand y avoir recours ?

Quand une personne se retrouve dans une situation financière difficile, des solutions comme la vente à réméré lui permettent de préserver ses biens. Le réméré est un acte notarié qui permet à une personne de liquider son bien. La vente à réméré est aussi connue sous le nom de vente avec faculté de rachat.

Qu’est-ce que la vente à réméré ?

La vente à réméré ou le réméré trouve son origine à l’époque du Moyen-Âge. C’est une technique de vente éprouvée qui a pour but de restructurer les dettes du vendeur en question. Le principe est simple, il y a un vendeur et un acheteur. Le vendeur va transférer la propriété de son bien à l’acheteur. Il est stipulé dans le contrat de vente que le vendeur peut reprendre le bien vendu, en restituant le prix de vente à l’acheteur. Cela inclut également le remboursement de certains frais liés à l’achat. Il peut s’agir des loyaux coûts de vente, des frais de réparation, des dépenses que l’acheteur a engagées pour augmenter la valeur du bien ou autres. Le contrat de vente à réméré est un contrat de vente avec faculté de rachat. Elle doit être effectuée par le propriétaire dans un délai de 5 ans. À défaut, la faculté de rachat ne prend plus effet.

A lire également  Diagnostic Plomb

Les personnes concernées par la vente à réméré

La vente à réméré est avant tout une option de dernier recours. Elle concerne particulièrement les personnes avec des difficultés financières et uniquement les personnes propriétaires. Le réméré peut résoudre toutes sortes de problèmes financiers tels que :

  • le fichage FICP à la banque,
  • une mise en demeure,
  • la saisie immobilière,
  • la vente forcée,
  • l’hypothèque,
  • des propriétaires en surendettement,
  • un redressement judiciaire,
  • un interdit bancaire,
  • le non-remboursement de crédit immobilier, de crédit conso, etc.

Les propriétaires qui ont besoin rapidement de liquidité pour faire face à l’une de ces situations peuvent recourir à la vente à réméré. Cette dernière doit être signée devant un notaire. Ce montage financier concerne également tous les biens bâtis, que ce soit une maison, un appartement ou un local commercial. La vente à réméré s’adresse aussi bien aux personnes physiques que morales. Il peut s’agir de simples particuliers, d’entreprises, de professions libérales, de commerçants ou d’artisans. Le propriétaire en question contracte ainsi ce qu’on appelle la dette en vente à réméré. 

L’intérêt d’opter pour la vente à réméré

La vente à réméré permet surtout de payer sa dette tout en ayant l’opportunité de racheter le bien immobilier dès lors où la détresse financière prend fin. Cette technique de vente permet donc de gagner du temps pour récupérer et sauver son bien de la saisie bancaire. Vous avez cinq ans pour racheter votre bien sans avoir à déménager. Le réméré offre de véritables atouts pour le vendeur dans la mesure où il permet d’obtenir une source de financement sans passer par un crédit. La vente avec faculté de rachat permet au propriétaire de rester dans les locaux vendus. Le réméré est la seule solution quand les banques disent non. Pour l’acheteur, la vente à réméré peut se présenter comme un placement de produit avec moins de risque et surtout un très bon rendement à court terme.

A lire également  Comment réussir la revente des biens immobiliers en fin de période fiscale ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*